Voyage

Les jardins éphèmères du Domaine de Chaumont sur Loire

Les jardins éphèmères du Domaine de Chaumont sur Loire

17 septembre 2019 | PAR Amelie Blaustein Niddam

C’est l’escapade la plus arty du célèbre tour rodé des Châteaux de la Loire. Celui-là est différent. Dans ce parc immense se tient un délicieux événement : le Festival international des jardins

Cela n’est pas neuf, la modernité est au cœur de ce château qui appartenait à Catherine de Médicis puis à Diane de Poitiers. A la fin du XIXe, le prince et la princesse de Broglie ont fait du lieu le place to be mondain et moderne de la région et bien plus.  Le parc tel que nous le connaissons aujourd’hui est une création de ce couple. 

En fait, tout est art ici,  dans le château, on croise les œuvres de Sheila Hicks, la forêt dans une chapelle de  Gerda Steiner et Jörg Lenzlinger et tant d’autres. Si le château, les écuries et la cour de ferme offrent des chefs d’œuvres ( Ah, le Nid des murmures de Stéphane Guiran) il ne faut pas louper le coche du Festival international des Jardins. Il ouvre une perspective neuve sur l’interaction entre l’art contemporain et la nature. Que des œuvres soient magnifiquement exposées dans des jardins et des lieux patrimoniaux cela est désormais classique. Mais ici, une autre dimension est exploitée ; celle de parcelles comme terrain de jeu pour les horticulteurs et les architectes. 

Jusqu’au 3 novembre se tiennent toutes les expositions de la saison.  Et dans les jardins non historiques, cette année, le Paradis a été le sujet d’étude. S’en suivent des réalisations étonnantes, tant sensorielles que spectaculaires. Fleurs en verre, arbres aux feuilles en plastique (donc éternelles), Haïku en QR code et lac permanent…. Les lopins sont exploités par des stars du monde du  du paysage ou du jardin : Leon Kluge,  John Tan,  Bernard Lassus, Philippe Collignon, David Bitton et Pierre-Alexandre Risser.

A noter :  La première édition des Botaniques de Chaumont-sur-Loire, week-end de rencontres autour de la botanique et exposition-vente de pépiniéristes producteurs et collectionneurs se tiendra  les 12 et 13 octobre 2019.

Informations pratiques : ici

Visuels : Au-delà des nuages, Festival International des Jardins 2019 – © Éric Sander

Vers les nuages, Festival International des Jardins 2019 – © Éric Sander

Jardin de paradis #jardinéternel, Festival International des Jardins 2019 – © Éric Sander

 

Les rapports aux textes de Yasmine Hugonnet et Ivana Müller à Lafayette Anticipations
« Yerma » de Federico Garcia Lorca : Malheurs d’une femme sans enfant
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *