Tendances

Twitter bloque Instagram : les réseaux sociaux se déclarent la guerre

Twitter bloque Instagram : les réseaux sociaux se déclarent la guerre

02 août 2012 | PAR La Rédaction

2012 est l’année de l’explosion des réseaux sociaux : alors que Facebook appraît de plus en plus comme un service public de la vie sociale, les réseaux sociaux spécialisés comme Pinterest ou Instagram se développent sur des dimensions spécifiques. Ces développements font grincer les dents de certains acteurs historiques, au point que Twitter a décidé fin juillet de couper les ponts qui simplifiaient l’envoi d’une photo à ses followers (abonnés) depuis l’application socio-photographico-vintage Instagram.

Instagram, Twitter, Pinterest : Qui fait quoi ?

 

Les réseaux sociaux n’ont pas fini de croître. Facebook déploie ces jours- ci son application store, qui vient conurrencer l’App Store des iPhones et le Google Play des Smartphones sous Android. Malgré ses résultats financiers ternes, le géant du trombinoscope n’a pas joué son dernier post.

Pendant ce temps, le second rang des réseaux sociaux se battent comme des chiffonniers. Bien cramponné à sa seconde place, Twitter entend poursuivre son règne sur la socio-sphère mondiale, revitalisée par les révolutions successives et les échéances électorales en divers points du globe. Facebook est premier de loin, avec 955 millions de MAU (Monthly Active Users – utilisateurs actifs au moins une fois dans le mois). Twitter revendique plus de 500 millions d’inscrits mais ne dénombrerait pas plus de 170 millions de MAU . Derrière on retrouve Instagram que Facebook a racheté en avril dernier, d’abord né d’une application iPhone destinée à ajouter un effet vintage à ses photos, qui réunit aujourd’hui 80 millions d’utilisateurs. Le quatrième acteur qui monte est définitivement Pinterest, qui révélait en février dénombrer plus de 10.4 millions d’utilisateurs .

Pourquoi Twitter en veut à Instagram

 

Tout simplement parce que Twitter et Facebook s’opposent, et que désormais Instagram n’est plus perçu que comme une extension de la multinationale de l’amitié. Depuis les premiers essais jusqu’à aujourd’hui, les interfaces Facebook/Twitter ont toujours été réduites aux fonctions les plus basiques, et ne permettent pas de partages fluides. Par exemple, l’utilisateur qui eut la patience de connecter ses comptes Twitter et Facebook sera très déçu de voir la mauvaise transmission d’une photo tweetée sur son profil. La distanciation entre Instagram et Twitter s’inscrit alors naturellement dans cet historique.

Pinterest : l’avenir du réseau social ?

 

Pinterest est le réseau préféré des femmes, et les réseaux sociaux ont toujours été promus majoritairement par la part féminine de notre numérico-dépendante humanité. Selon une récente recherche, 97% des fans de Pinterest sont des femmes .

Imaginez que Facebook reconnaisse que l’usage majeur de son réseau se résume à la recherche et la contemplation de photos, et comprenne qu’au-delà de l’image, son application n’est pas si utile que ça. En admettant cette réalité, Facebook finirait par ressembler à Pinterest, un réseau où l’on épingle (To Pin) des photos pour leurs qualités esthétiques, et où l’on Re-Pin (Ré-épingle) sur ses tablettes (Boards) pour en faire profiter ses amis. Le texte ? Les commentaires ? Les statuts ? La géolocalisation ? Exit, ou presque. Le tout est relégué dans des zones très discrètes, quasi invisibles. Pinterest, c’est l’image et seulement l’image, et c’est pour cela que ça marche.

Les réseaux sociaux interprètent cet été un drame souvent mis en scène : celui des petits, des moyens et des grands qui ne savent comment survivre, alors qu’aucun d’entre eux n’a à ce jour sérieusement démontré sa profitabilité.

 

Chronique du cabinet Exercices De Style

Les soirées parisiennes du week-end du 4 août
Gagnez 2×5 places pour La Servante de Kim Ki-Young, à nouveau en salles le 15 août
La Rédaction

One thought on “Twitter bloque Instagram : les réseaux sociaux se déclarent la guerre”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *