Sorties enfants

La nouvelle programmation jeune public de l’Opéra de Paris

La nouvelle programmation jeune public de l’Opéra de Paris

28 octobre 2013 | PAR Marie Boëda

L’Opéra national de Paris est bien connu pour ses spectacles destinés à un public adulte, qu’en est-il de sa programmation jeune public ? Pour cette rentrée 2013, de nouvelles représentations invitent à découvrir et partager des expressions artistiques bien particulières regroupant opéra, danse et musique.

jeune publicDans le cadre de la programmation jeune public de l’Opéra de Paris, l’amphithéâtre de Bastille ouvre ses portes au répertoire de l’Opéra et à des créations en mettant l’accent sur l’aspect pédagogique.  Des airs d’opéra, une palette exhaustive de compositeurs : Stravinsky, Bach, Lully ou Gershwin et des ballets qui exposent un regard sur le hip hop comme sur le classique. Le programme comprend des ateliers, des rencontres et même un tarif réduit pour certains opéras et ballets dans la grande salle de Bastille (La Belle au bois dormant, Aïda, La Traviata…).

Deux spectacles bientôt joués dans l’amphithéâtre :

« Enveloppées timbrées » ouvrira la saison jeune public le samedi 9 novembre. Une rencontre entre hip hop et violoncelle sur le conflit intime entre l’être et le paraître, un sujet universel que dévoile la compagnie Trafic de styles dirigée par Sébastien Lefrançois. La mélodie du violoncelle jouée et composée par Lih Qun Wong navigue entre classique et électronique afin d’explorer le lien entre le langage musical et corporel.

Puis « WISSHHH » de Cyril Viallon questionne le rapport à la nature à partir du 5 décembre. Danseurs, comédiens, musiciens et même plasticiens sont conviés dans l’univers sensible de la compagnie Caryatides.

Une programmation destinée à des jeunes entre 4 et 16 ans qui permet de découvrir un aspect de la musique, de la danse et ou du chant dans l’amphithéâtre d’une institution « à destinée populaire », l’Opéra Bastille. Le prix varie de 5 à 15 euros, pourquoi s’en priver ?

La ville des flux d’Olivier Mongin, L’envers et l’endroit de la mondialisation urbaine.
Gagnez 2 places pour le concert de The Struts au Point Éphémère le 22.11
Marie Boëda

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *