People

Les cadavres dans le dressing pailleté de Lady Gaga

22 juillet 2010 | PAR Yaël Hirsch

Annonçant qu’elle souhaitait collaborer avec le plasticien et anatomiste allemand Gunther Von Hagens, qui avait fait scandale avec son exposition « Body Worlds », montrant des cadavres « plastinés » (technique de conservation inventée par Hagens), Lady Gaga dévoile une partie de sa personnalité que les paillettes et les strings trop courts ne laissaient pas deviner. Eh non, toutes les icônes gay ne sont pas aussi bisounours que Mika…

Du « Camp » (ie le kitsch gay) au fascinant fascisme, il n’y a souvent qu’un pas… Que Lady Gaga semble bien être en train d’enjamber fermement du haut de ses bottes à talons SM. Le clip Alejandro aux relents de crépuscule des dieux viscontien et pseudo érotico-satanique avait déjà suscité une grosse polémique… Et failli être interdit.


Lady Gaga – Alejandro – 2010
envoyé par lestrade97231. – Regardez d’autres vidéos de musique.

Mais cette-fois-ci Gaga va encore plus loin. Elle désire s’associer au médecin et plasticien Gunther von Hagens pour exhiber des cadavres conservés grâce à sa technique de la « plastination » sur scène, arguant naïvement que personne ne l’avait jamais fait avant, montrer des cadavres sur scène… Que  la suave chanteuse aux habits bioniques et au popotin d’acier surprenne ses fans en chantant ses morceaux les plus sirupeux en acoustique au piano était plus sympathique, l’effet de surprise macabre est nettement moins chou. Est-ce du choc pour le choc? Ou une pulsion de mort prononcée chez la chanteuse? Et, au-delà de la psyché de la demoiselle, si cette dernière est sensée représenter l’ère de notre temps, que penser de ceux et celles qui se rendront en masse voir des cadavres pendre sous ses jupes en métal cylindrique? A suivre… Ou à zapper.

Blogueuse, la pièce web 2.0 qui rafraîchit Paris
Cinéphilie : Vertiges, à la redécouverte de Mauro Bolognini
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

2 thoughts on “Les cadavres dans le dressing pailleté de Lady Gaga”

Commentaire(s)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *