People
Ken quitte Barbie : elle est responsable de la déforestation en Indonésie

Ken quitte Barbie : elle est responsable de la déforestation en Indonésie

10 juin 2011 | PAR Laurene Saby

Greenpeace a prévenu Ken : Barbie participe à la déforestation des régions d’Indonésie qui abritent des tigres et des Orangs-outans de Sumatra, des espèces menacées. Ken est dévasté en apprenant la nouvelle, et dans une vidéo, il nous fait part de sa décision : Puisque c’est ainsi, il quitte Barbie ! La nouvelle est retentissante sur la toile et le but de l’association écologique est atteint : la vidéo fait un buzz monstre sur les réseaux sociaux, touchant ainsi des millions d’internautes. Alors Barbie, ça fait quoi d’être une méchante fille ?

Ken est formel, il « ne sort pas avec des filles qui pratiquent la déforestation! » Et malheureusement pour Barbie, l’entreprise Mattel, qui la fabrique et la commercialise, s’approvisionne en papier d’emballage auprès de l’APP (Asia Pulp and Paper), connue pour participer activement à la destruction des forêts d’Indonésie. Barbie, emballée dans une jolie boite, est donc une vilaine complice de la déforestation et de la destruction des lieux de vie d’animaux en danger. Et tout ça parce que pour être belle, elle ne pense pas une seconde aux conséquences. S’en est trop pour Ken, qui même s’il n’est pas célèbre pour son QI, a lui, un coeur !

« Empêchons Mattel d’emballer ses jouets en sacrifiant les forets ! » c’est le signal d’alarme que lance Greenpeace en postant sur la toile la vidéo de rupture de Ken et Barbie. En effet, selon l’association écologiste, Mattel utilise pour les boites de cartons qui servent d’emballage à la poupée la plus vendue au monde, « un mélange de bois tropicaux, issus du déboisement des forêts indonésiennes ». « L’Indonésie est le recordman de la déforestation. Chaque année, un million d’hectares de forêts disparait, libérant au passage deux milliards de tonnes de CO2  » explique Jérôme Frignet, chargé de campagne « Forêts pour Greenpeace France ». L’initiative de l’association de défense de l’environnement fonctionne : plus de 800 000 fans ont « liké » la page Facebook de Greenpeace, transformée pour l’occasion en profil de Ken, qui est bien remontée contre Barbie. Les militants écologistes ont également réussi à installer une banderole géante du Ken mécontent sur la facade de l’entreprise Mattel de Los Angeles. Du coup, la réaction du géant du jouet ne s’est pas fait attendre.

Mattel réplique, Barbie contre-attaque !

Mattel a affirmé que l’entreprise allait cesser de s’approvisionner en Indonésie et qu’elle partait enquêter sur place. La contre-offensive se joue évidemment sur le plan médiatique. Le fabriquant de Barbie a demandé à ses fournisseurs d’emballage d’arrêter de s’approvisionner auprès de l’APP durant six mois, en attendant les résultats de l’enquête. Et l’APP, pour sa part est formelle : « Nos matériaux pour les emballages en carton contiennent plus de 95% de papier recyclé que nous nous procurons partout dans le monde ». Toujours est-il que Barbie, sur son Twitter non officiel, a confié à ses followers que maintenant elle recherchait un nouveau petit ami, qui lui détesterait les arbres ! Avis aux amateurs, peut-être qu’Action Man serait preneur ?

 

Pour soutenir Ken sur Facebook c’est ici !

(c) visuel : everythingnothingness.blogspot.com, golem13.fr.

« A night in detroit » au Showcase le 11 juin 2011
Katie Couric remplace Oprah Winfrey!
Laurene Saby

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *