Actu
Pierre-Louis Mascia s’associe au Palais Galliera pour une collection de prêt-à-porter inspirée du XVIIIe siècle

Pierre-Louis Mascia s’associe au Palais Galliera pour une collection de prêt-à-porter inspirée du XVIIIe siècle

26 novembre 2021 | PAR Clémence Duhazé

Le créateur allie le nouveau et l’ancien dans cette nouvelle collection, habillant des coupes modernes par des motifs du XVIIIe siècle sortant tout droit du Palais Galliera.

Pierre-Louis Mascia explique à France Info Culture que sa rencontre avec Pascale Gorguet-Ballesteros, responsable des départements Mode XVIIIe siècle et Poupées au Palais Galliera, n’est qu’une « pure coïncidence« . Les créateurs préfèrent aussi généralement s’inspirer de motifs et formes postérieurs, caractéristiques du XIXe ou XXe siècle. Cette inspiration sortant tout droit du XVIIIe siècle est donc inattendue pour la nouvelle collection de Pierre-Louis Mascia. Pourtant, ces archives ont été une jolie révélation pour le créateur. Il a choisi huit pièces historiques de référence à partir desquelles il imagine cette collection capsule en collaboration avec le Palais Galliera. 

Association de contrastes

Il mélange habilement ces motifs méconnus avec des coupes actuelles afin de proposer des vêtements d’intérieur, pouvant aussi se porter le soir. Les imprimés sont colorés, fleuris, parfois aussi inspirés de vêtements japonais, reflets des échanges culturels ayant marqué ce siècle. Le créateur précise à FranceInfo qu’il a en partie préservé les motifs d’origine, étant déjà très riches. La transposition à des pièces modernes reflète selon lui « ce sentiment de XVIIIe qui nous rejoint et qui a traversé le temps« . L’ensemble de sa création est à retrouver sur le site de Cabana

Pierre-Louis Mascia a fait de l’alliance des genres sa marque de fabrique, ayant d’abord créé des foulards bigarrés, auxquels a succédé sa première collection de prêt-à-porter. Il a développé sa propre marque en 2007. 

Le Palais Galliera, berceau de collections d’exception

Le musée contient aujourd’hui d’inestimables collections, composées de vêtements, d’accessoires, de photographies, de dessins… qui sont tous témoins des codes de l’habillement en France du XVIIIe siècle à aujourd’hui. Ces œuvres se trouveraient au nombre de 200 000. L’évènement ayant fondé le développement de ces collections remonte à 1920, lorsque la Société de l’Histoire du Costume fait don de plus de 2000 œuvres à la Ville de Paris. Depuis, le Palais Galliera n’a fait que s’enrichir de nouvelles pièces, certaines d’une rareté exceptionnelle. 

 

Visuel : Musée Galliera, Paris © Joe deSousa – Wikipédia 

 

Agenda culturel du week-end du 27 novembre
Avignon Off : Chambre 2, un bijou d’émotions
Clémence Duhazé

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture
Registration