Mode

La maison Yves Saint Laurent a 50 ans !

La maison Yves Saint Laurent a 50 ans !

20 décembre 2011 | PAR Liane Masson

Fondée le 4 décembre 1961, la maison de haute couture Yves Saint-Laurent vient de fêter ses cinquante ans ! Les créations de celui qui a inventé le vestiaire de la femme moderne – habillée grâce à lui en robe Mondrian, smoking, trench-coat ou saharienne – appartiennent aujourd’hui au patrimoine culturel français. Retour sur l’histoire d’un homme qui a marqué le 20e siècle.

D’abord associé à la marque Dior, Yves Saint Laurent crée sa propre maison le 4 décembre 1961 en partenariat avec Pierre Bergé et s’installe au 30 bis rue Spontini, à Paris. Ensemble, le premier à la création, le second à la gestion, ils bâtissent une griffe dont le logo en trois lettres a fait le tour du monde et symbolise encore l’élégance à la française.

La première collection est présentée le 29 janvier 1962, dans l’atelier de la rue Spontini. Ils y restent douze années pendant lesquelles Yves Saint Laurent invente le vestiaire de la femme moderne : le caban et le trench-coat dès 1962, le premier smoking en 1966, la saharienne et le premier tailleur-pantalon en 1967, les premières transparences et le premier jumpsuit en 1968… En se servant des codes masculins, il apporte aux femmes l’assurance, l’audace et le pouvoir, tout en préservant leur féminité.

« Saint Laurent a complètement façonné son époque. (…) Il a inventé tout l’univers masculin qu’il a passé sur les épaules des femmes (…). Il représente son pays, ô combien ! », a rappelé récemment Pierre Bergé à l’AFP.

Yves Saint Laurent souhaite habiller toutes les femmes, et pas seulement les riches clientes haute couture. Ses collections spécifiquement dessinées pour le prêt-à porter remportent un succès immédiat. Des boutiques ouvrent partout en France, à New York en 1968, à Londres en 1969, la même année que la première boutique homme.

Depuis la fin des années 1950, et tout au long de sa carrière, Yves Saint Laurent crée des costumes pour le théâtre, le ballet et le cinéma. Il collabore avec Roland Petit dès 1959, puis avec Claude Régy, Jean-Louis Barrault, Luis Buñuel, François Truffaut, Alain Resnais… Il habille Jean Marais, Zizi Jeanmaire, Arletty, Jeanne Moreau, Claudia Cardinale, Isabelle Adjani et Catherine Deneuve, avec qui il tisse une amitié fidèle.

Il est un des premiers créateurs à faire défiler des mannequins noires dont Katoucha Niane et Iman. Ses autres égéries sont Betty Catroux, Loulou de la Falaise ou l’actrice Talitha Pol-Getty.

Yves Saint Laurent décède à son domicile parisien, le 1er juin 2008, alors qu’il est dans sa soixante-douzième année. Partout dans le monde, les rétrospectives, consécrations et autres hommages au créateur se multiplient depuis. La rétrospective magistrale que lui consacre le Petit Palais dans le cours de l’année 2010 s’ajoute aux nombreuses autres déjà réalisées de son vivant, témoignant une nouvelle fois de la richesse et la créativité de son oeuvre. Et dans ses Lettres à Yves, correspondance post-mortem publiée la même année chez Folio, Pierre Bergé, qui a partagé la vie du créateur pendant plus de cinquante ans, rend un hommage très personnel à son amour défunt. Se confiant à Anne-Laure Quilleriet pour L’express.fr au moment de la sortie de son livre, il affirme encore à son propos  : « il a été le plus grand couturier de son temps, toujours pas remplacé et pas près de l’être ».

Yves Saint Laurent n’est plus là pour célébrer les cinquante années d’existence de sa maison, mais il serait sûrement heureux de savoir à quel point il est fêté aujourd’hui.

 

 

 

Visuel à la Une : Yves Saint Laurent le 12 octobre 1977 © AFP
Visuel intégré à l’article : Le premier smoking pour femmes présenté lors du défilé haute couture automne-hiver 1966-1967 et reporté lors du défilé rétrospectif de 2002 © DR Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent

Reprise : Voyage à deux, le plus beau film de Stanley Donen
Gagnez 2×2 places pour le réveillon du nouvel an à La Villette enchantée
Liane Masson

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *