Tendances

Mad Men…les fifties, cette drôle de tendance

01 octobre 2010 | PAR Avela Guilloux

La tendance est très claire cette année. Les créateurs le claironnent, les magazines spécialisés nous le répètent en boucle : il faut du rétro, du fifties, des jupes corolles et des stillettos, du brushing parfait et de la bouche carmin…Il faut qu’on ait l’air de sortir d’un épisode de Mad Men parce que c’est ça la tendance…Pas très pratique pour nos trépidantes vies parisiennes…

La génération des trentenaires qui a grandi avec la mode des modèles au look androgyne  ne peut qu’applaudir cette tendance fifties,ce retour aux sources de la féminité. Parce que quoiqu’on en dise, les tailles marquées, les décolletés plongeants et les jupes crayons, c’est beaucoup plus joli quand on affiche une  belle taille 40 et quelques rondeurs. Il est d’ailleurs assez risible de voir des modèles censés rappeler  » les courbes affolantes de Sophia Loren », portés par des mannequins pesant 40 kilos toutes mouillées. Les directeurs de castings de Mad Men l’ont bien compris, qui semblent prendre un malin plaisir à ériger la sublime Christina Hendricks en flamboyante  ode aux courbes féminines…

On peut penser que notre société qui a gommé beaucoup de ses repères se plaît dans cette imagerie très claire, où les hommes portent chapeau et costume 3 pièces, et les femmes ont toujours l’air de belles poupées….

C’est donc le retour des « vraies » femmes…mais avaient-elles vraiment disparu ?  Et n’est-ce pas un peu troublant que cette annonce du retour de la féminité prenne la forme d’un retour aux années 50, en passant par l’esthétisme d’une série à l’univers ouvertement machiste? Il y a de quoi s’interroger. A l’heure où l’on se bat pour que l’égalité homme femme soit respectée, les créateurs des pays occidentaux veulent nous remettre à l’image d’une époque où les femmes mariées n’avaient pas le droit de travailler ou d’ouvrir un compte en banque sans l’autorisation de leur mari !!

Retour des vraies femmes, peut-être. Mais en sérieux décalage … Haut perchée sur des talons aiguilles, engoncée dans une jupe crayon, avec 3 heures passées sur un brushing et une bouche carmin, qui me fera croire que cette femme peut survivre à une semaine de métro-boulot-dodo parisien ?  Suivre la mode d’accord, mais il ne s’agit pas ici de se transformer en jolie poupée…Souvenons-nous  que les années 50, ça peut aussi nous faire ressembler à la secrétaire dans « Mon Oncle », celle qui n’arrive pas à marcher tellement sa jupe est serrée…Il suffit d’interroger nos grand-mères , qui elles, ont vécu cette époque pour de vrai…la mienne m’a avoué que si ces robes étaient jolies, je n’avais pas idée de l’inconfort  que ça pouvait être de les porter…

Tout cela laisse une drôle d’impression…Les diktats de la mode sont parfois bien étranges…

D’ailleurs, si les créateurs de Haute Couture prétendent nous transformer en « jolie madame », les marques de prêt-à-porter, elles, ne s’y sont pas trompées,qui égrènent prudemment quelques modèles au sein de leur collection : on a repéré de belles robes jupes corolles chez Mango, et quelques jupes crayons et blouse en soie chez Kookai et NafNaf, mais cela reste anecdotique..

Reconnaissons toutefois que le chic de cette époque n’a pas son pareil. Il faut savoir piocher dans cette tendance pour l’accommoder à notre mode de vie actuel en distillant quelques détails qui font l’allure sans sacrifier notre confort : un joli brushing, une bouche carmin, un twin set, des talons aiguilles…éparpillés dans notre garde-robe, tout cela nous donne ce fameux chic.Attention au total look !

Vraies femmes oui, femmes fatales pourquoi pas , mais en aucun cas femmes objets…

visuels : Les personnage féminins de Mad Men ,e t la dernière campagne Vuitton

Divorce à la finlandaise : les affres burlesques des séparations nordiques
Catherine Hiegel crie l’amour d’une mère esseulée pour son fils dans la dernière pièce de Florian Zeller
Avela Guilloux

3 thoughts on “Mad Men…les fifties, cette drôle de tendance”

Commentaire(s)

  • Oui c’est curieux comme tendance. J’ai chroniqué des tenues qui sentaient « bon » le retour aux années 1950, avec un côté un peu « mémère femme au foyer ». Pour autant, bien réexploité, ça peut effectivement être très sympa.

    octobre 2, 2010 at 17 h 10 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *