Tendances
Le village russe : des vrais bains, un restaurant-bar et une énorme disco dans le 13ème arrondissement

Le village russe : des vrais bains, un restaurant-bar et une énorme disco dans le 13ème arrondissement

23 janvier 2013 | PAR Yaël Hirsch

Flambant neuf et tout de bois construit, le village russe est un complexe alliant l’art du sauna tel qu’on le pratique de l’autre côté de l’Oural et possibilité de fête arrosée, jusqu’à l’aube… Toute La Culture est partie à la découverte de ce nouveau lieu parisien.

Juste derrière la Cité de la Mode, à deux pas de la Gare d’Austerlitz et dans l’un de ses hauts immeubles où l’on imagine que bureaux, le nouveau complexe festif russe de Paris a  élu domicile. En poussant une haute porte, l’on entre dans un bar très haut de plafond et très spacieux, décoré tout à fait lounge, mais également recouvert de bois, ce qui lui confère tout de suite un caractère très chaleureux.

En arrière salle, pas de billard, mais plutôt un lounge aux chaises rondes et blanches destiné… aux adeptes du sauna en serviette. En effet, le cœur du village russe est son « Banya » fait de deux grands saunas pouvant monter jusqu’à 110 degrès (à la russe!), d’une douche aux formes design et d’un baquet en bois à l’ancienne pour tremper tout son corps dans l’eau froide. Une salle sert même de fumoir! Et  comme dans « Les promesses de l’ombre » de David Cronenberg, l’on peut- comme dans un bar- avoir des conversations cruciales au Banya une bonne partie de la nuit pour un tarif modeste (20 euros l’entrée, serviettes comprises).

Pour les VIP qui viennent à plusieurs et veulent un lieu clos et privé, il existe deux espaces privatifs au sous-sol, avec un sauna, un salon, un vestiaire et une salle de bain chacun, des douches et baquets encore plus luxueux et la possibilité de se réunir dans un petit salon devant une télé qui fait aussi karaoké. Une idée de génie pour tous les enterrements de vie de jeune-fille ou de garçon.

Dans les deux espaces, il faut commander les branches de bouleau à l’avance si vous voulez vous frapper le corps de leur fraicheur qui fait circuler le sang : elles ont besoin de tremper dans l’eau plusieurs heures pour jouer leur rôle drainant.

En plus du bar et du Banya , le village russe propose dans son complexe un restaurant gastronomiques « Les nuits blanches », également ouvert à midi et pour le brunch et un immense club de 4 salles aux proportions majestueuse, avec 5 bars et une terrasse. De quoi planifier de grandes fêtes du début de soirée à l’aube…

Volker Schlöndorff invité de l’OFAJ
Vicelow en concert gratuit au 104 jeudi 24 janvier
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture