Le Buzz

Les Apps pour les Nuls

Les Apps pour les Nuls

19 décembre 2014 | PAR Marie-Lucie Walch

Le 12 décembre, Pictever sortait une série de diagrammes intitulée « Les applications déchiffrées ». Depuis,  elle ne cesse de circuler sur les réseaux sociaux. Pinterest, Messenger, Tinder, Facebook, Instagram, Pictever, Google+, Snapchat, Twitter, Candy Crush Saga, Quota et Yo: toutes passent au crible d’un chiffrage comportementaliste humoristique. Très drôle pour les initiés, n’évoquant rien pour ceux qui n’ont pas la 3G sur leur portable. Toutelaculture compatit avec ces derniers et leur expose un déchiffrage de ces appli déchiffrées.

Pictever

C’est l’application qui a lancé les images du buzz. Elle permet de programmer en avance des envois de messages et de visuels. Sur portable seulement. Petit tuto sur ce lien.

Pinterest

De l’assemblage de pin et interest signifiant respectivement « épingler » et « intérêt » est né « Pinterest » en 2009. Il permet à ses utilisateurs de partager leurs centres d’intérêt et passe-temps à travers des albums de photographies glanées sur l’Internet.

Tinder

Lancée en septembre 2012, l’application de rencontre est réservée aux propriétaires de tablette et I-phone. Elle met en relation différents profils d’utilisateurs qui choisissent, moyennant un échange de « swipe right » (un des utilisateurs est intéressé par le profil de l’autre) et « swipe left » (l’utilisateur n’apprécie pas l’autre profil) de s’envoyer des messages. Une version évoluée des sites de rencontres, quoi.

Twitter

Valable sur tous les supports, Twitter existe sur la toile depuis 2006. Les utilisateurs y envoient de brefs messages instantanés, appelés tweets (« gazouillis »), limités à 140 caractères. La diffusion d’un Tweet (nom du message) et la popularité d’un compte s’opèrent en fonction du nombre de « followers » qui les partageront (« Retwitter » raccourci en « RT ») .

Facebook

Le géant des réseaux sociaux consiste en une immense base de données privées que les utilisateurs choisissent de partager avec leurs « amis ». Il peut s’agir de photos, de vidéos ou de documents écrits. Son usage depuis 2004 varie selon les cercles: professionnel pour les « pages officielles » d’organismes, d’institution et des auto entrepreneurs (notamment des artistes), ou personnel pour les particuliers.

Google +

Initié en 2011 par Google pour concurrencer Facebook, sur smartphone, Google + fait partie de ces applications qui permettent une visibilité générale sur le net. Concrètement,  il permet aux utilisateurs de « se mettre à niveau sur les états ou l’utilisation des icônes à télécharger et partager des photos et vidéos » (Wikipédia). Ce n’est pas clair? Pour nous non plus, ni pour Pictever, d’ailleurs.

Instagram

Depuis 2010, Instagram est une application et un service de partage de photos et de vidéos disponible sur plates-formes mobiles. Cet échange a lieu avec son réseau d’amis, et permet de  noter et  laisser des commentaires sur les clichés déposés par les autres utilisateurs.

Quora

Version édulcorée et instantanée des forums sur la toile depuis 2009, Quora organise des questions-réponses par sujets et permet aux utilisateurs de collaborer entre eux à partir de témoignages et partages d’expérience. Le ton est souvent à la vantardise, du moins c’est ce que dénonce la parodie sur Picterest.

Candy Crush

Le célèbre jeu mobile développe un modèle économique fondé sur l’addiction de ses joueurs. Le but est de faire exploser des bonbons colorés en associant des combinaisons d’au moins trois bonbons, afin de remplir l’objectif du niveau et de marquer un maximum de points. Pour accéder au niveau supérieur, le jeu gratuit à la base, se met en pause pour 5 minutes. Si le joueur ne peut attendre autant, il choisit de payer des sommes modiques qui mises bout à bout, permettent à l’entreprise de se financer.

Yo

L’application lancée en juin dernier s’est propagée avec une rapidité fulgurante sur les portables. Elle consiste simplement à s’envoyer des « Yo » (« Salut! » en argot du Bronx) entre utilisateurs. Ne pas chercher plus loin.

 

Pour retrouver l’intégral des « Applications déchiffrées », cliquez ici.

 

Apple échappe à la condamnation pour pratiques anticoncurentielles
[Live Report]Bach par les soeurs Nemtanu et l’orchestre de chambre de Paris: générosité, convivialité et complicité!
Marie-Lucie Walch

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *