Actu

Apple échappe à la condamnation pour pratiques anticoncurentielles

Apple échappe à la condamnation pour pratiques anticoncurentielles

19 décembre 2014 | PAR Sarah Hamidou

A la suite d’un procès tenu mardi dernier à Oakland, en Californie, Apple s’est vu blanchi devant les accusations de nombreux consommateurs, pour qui l’entreprise menait une politique anticoncurrentielle. 

Le progrès technologique, qui va à une vitesse démente chez Apple, a fait de nombreux mécontents aux Etats-Unis ces dernières années. La raison? La mise à jour d’iTunes, qui avait rendu majoritairement incompatibles les baladeurs numériques iPod achetés entre 2006 et 2009, et freinait de ce fait la concurrence d’appareils sur le marché.

Néanmoins la marque à la pomme est sortie indemne du procès, la législation américaine se rangeant à ses côtés. En effet,  pour celle-ci, une société qui change un produit en vue de l’améliorer pour ses clients ne peut être condamnée pour pratiques anticoncurrentielles. Dans ce contexte, le jury a estimé qu’Apple n’était pas coupable, et a ainsi rejeté la demande de 350 millions de dollars de dommages et intérêts réclamés par les plaignants. Dans un communiqué paru à la suite du verdict, Apple a déclaré « A chaque fois que nous avons mis à jour ces produits, et chaque produit Apple au fil des années, nous l’avons fait pour améliorer l’expérience de l’utilisateur ».

Toutefois, les consommateurs, qui se sentent manifestement lésés, ne comptent pas s’arrêter là. Le cabinet Coughlin, qui a eu la charge du dossier des plaignants, à laissé savoir qu’il ferait appel au verdict prononcé par le tribunal d’Oakland.

Nouvelle révélation chez Sony Pictures: le « Projet Goliath »
Les Apps pour les Nuls
Sarah Hamidou

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *