Le Buzz
Ladislas de Hoyos, le pisteur de Klaus Barbie est mort

Ladislas de Hoyos, le pisteur de Klaus Barbie est mort

09 décembre 2011 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Le journaliste Ladislas de Hoyos,présentateur du journal de Tf1  et rédacteur en chef est mort aujourd’hui à l’age de 72 ans. Son nom est connu du grand public pour avoir traqué et retrouvé le chef de la Gestapo à Lyon, Klaus Barbie, dont il a tiré un  livre « Barbie »

Le journaliste auquel à succédé Claire Chazal a présenté le journal de TF1 pendant sept ans,  la nuit, puis les weekend. Également grand reporter , il réalisé la première interview du « boucher de Lyon » en 1972, en Bolivie. L’ancien nazi était alors caché au service de la dictature bolivienne  sous le nom de Altman. C’est en le faisant parler par erreur en français que Ladislas de Hoyos  fait trébucher le bourreau et le piège.

Il sera présent au procès Barbie en 1987.

 

 

 

Gagnez 3 albums de Balbino, Evangiles sauvages (Naïve)
Gagnez 2×2 places pour l’expérience télévisuelle et interactive BADABOUM #5, le mercredi 14 décembre
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

One thought on “Ladislas de Hoyos, le pisteur de Klaus Barbie est mort”

Commentaire(s)

  • Olivier Handelsman

    Amélie, je suis d’accord, mais tu oublies de préciser qu’il était aussi maire de Seignosse, et doté d’un sens de l’humour très fin !

    décembre 9, 2011 at 12 h 00 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture