Le Buzz
La cuisine moléculaire nocive pour la santé ?

La cuisine moléculaire nocive pour la santé ?

11 octobre 2012 | PAR Marie Pichereau

L’engouement certain autour de ce nouvel art culinaire, n’est plus à démontrer. Très présent sur le devant médiatique avec notamment des chefs étoilés comme Thierry Marx (Top chef). Seulement l’avenir de cette cuisine « hype » vient d’être salement entaché.

La gastronomie moléculaire désigne la recherche des mécanismes et phénomènes qui surviennent lors des transformations culinaires. C’est une discipline scientifique à part, inventée par Nicholas Kurti et Hervé This en 1985.

Aujourd’hui l’idée novatrice des deux chimistes, prend des airs beaucoup moins glamour, puisqu’elle bascule de la catégorie « branchouille » à celle de « dangereuse pour la santé ». L’évènement à l’origine du désenchantement, c’est la pratique d’une ablation exécutée sur de l’estomac d’une adolescente Britannique ayant absorbé un cocktail contenant de l’azote liquide, lors d’une sortie entre amis, la semaine dernière. En effet, l’azote plus connu pour exterminer les verrues, a trouvé une autre utilité, celle de donner un visuel « brouillard » sur des plats et des boissons dans les bars et les restaurants. L’idée semble donc au premier abord plutôt étrange, mais les rendus sont spectaculaires et très esthétiques. Ajouté à cela, ils devaient être inodores et incolores.

Cette polémique arrive donc comme un cheveu sur la soupe, au moment où la cuisine moléculaire est à son apogée. Elle jette un froid sur le devenir de ladite cuisine. En France, rien n’est à signaler, aucun incident du genre n’a encore eu lieu. On reste tout de même prudent, le temps que l’affaire soit éclaircie.

Visuels: capture vidéo, Youtube.

Agi-son lance le mois de la prévention sonore
J-C de Castelbajac retombe en enfance…
Marie Pichereau

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *