Le Buzz

plans sociaux houleux pour les médias des ondes et du petit écran

30 juin 2009 | PAR Charlotte

Alors que les températures ne cessent de grimper, les couloirs des rédactions se glacent : et pour cause, l’heure est au plan social chez tout le monde. De France Inter à l’Agence France Presse en passant par  TF1, les journalistes craignent la mise en œuvre de politiques de direction plutôt sévères qui risqueraient d’en évincer plus d’un.

A France Inter, la réalisation plutôt brutale des plans de Philippe Val dont l’éviction de Frédéric Pommier à confirmé aux journalistes de la station l’affaiblissement de leur pouvoir décisionnaire. Toujours sur les ondes, RFI a mis fin à la grève due à un désaccord avec le plan de départ de la direction malgré l’insatisfaction générale de la part des salariés.mediasjpeg1
Le petit écran n’est pas en reste : chez France 2, on s’inquiète de l’éventuelle fusion avec France 3 après le départ soudain d’Audrey Pulvar pour I télé alors que celle-ci faisait les belles heures de la chaîne. Les employés se disent menacés « de déconstruction de la rédaction nationale et l’absence de tout dialogue avec la direction » après avoir été simplement évincés  de la présentation des élections du 7 juin dernier.

A TF1, nouvelle stratégie dit nouvelle rédaction : plus de boss depuis le départ de Jean-Luc Dassier pour Marseille, fusion en vue avec la rédaction de LCI et coupes budgétaires en épée de Damoclès. Malgré le renfort d’Axel Roux à Nonce Paolini qui patauge visiblement dans la semoule, les journalistes de la chaîne demeurent très inquiets quant à la qualité de leurs conditions de travail et même à la conservation de celui-ci.

Dur dur pour tout le monde donc. Le contrôle de l’information cherche à se normaliser sous le joug des patrons, creusant ainsi un écart ultra-moderne entre eux et leur rédaction. Mais c’est sans compter sur la coriacité des journalistes ou tout du moins on l’espère.

Larry David, le Woody Allen trash de la côte Ouest
CD HOOKED ON COLETTE
Charlotte

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *