Le Buzz

Célébration mortuaire datant de 12 000 ans

01 septembre 2010 | PAR Tristan Karache-Prudent

Dans une grotte servant de tombe en Galilée dans le nord-est d’Israël, une recherche publiée lundi aux Etats-Unis démontre qu’un festin se serait tenu  12 000 ans auparavant c’est à dire, avant  même le début de l’agriculture.

« Cette découverte représente la première preuve solide confirmant l’hypothèse selon laquelle les festins de groupe existaient déjà et peut-être assez fréquemment au début de la période de transition avec le début de l’agriculture » a déclaré l’auteure principale de cette étude Natalie Munro de l’Université du Connecticut. Désormais, les soupçons que ce type de célébration avait lieu durant la période du néolithique (9500 à 3300 avant Jésus-Christ) sont confirmés.

Leore Grosman de l’Université Hébraïque de Jérusalem avec sa collègue Nathie Munro ont découvert 71 carcasses de tortues disposées vraisemblablement selon des rites pour couvrir le corps d’un individu. A partir de la viande consommée lors de cette réunion funéraire, les professeurs ont estimé que le groupe devait être constitué d’au minimum 35 personnes.

La raison pour laquelle l’homme, au cours de son évolution, s’est mis à festoyer et ensuite  à cultiver la terre, est certainement l’accroissement démographique et la métamorphose des ressources disponibles pour se nourrir. Nathalie Munro explique ainsi que « ce type de changements sociaux marque le début de modifications importantes dans la complexité sociale humaine qui ont conduit au début de la transition vers des sociétés agricole ».

Photo: Nathalie Monro lors de fouilles archéologiques

Mariage à l’islandaise, une jolie comédie rafraîchissante !
Les 20 ans de Ninja Tunes se fêtent au centre Pompidou
Tristan Karache-Prudent

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *