Le Buzz
Après les Gafa, ce sont les Natu qui secouent le monde

Après les Gafa, ce sont les Natu qui secouent le monde

07 août 2015 | PAR Hakim Akcha

Chaque année un acronyme, désignant les quatre plus importantes entreprises et start-up, est formé. L’année 2014 était dominé par les Gafa, formé de Google, d’Apple, de Facebook et d’Amazon. Désormais, le monde tourne autours des Natu. 

Comme tous les ans, les quatre plus grandes et florissantes entreprises et start-up de l’année doivent se regrouper derrière un acronyme. Après les Gafa, ce sont aux Natu de prendre les rennes. Cette acronyme désigne en réalité la plateforme de téléchargements légal Netflix, le site de logements de vacances entre particuliers Airbnb, le géant de l’automobile de luxe Tesla et l’application haïs des taxis français, Uber. Ces entreprises prennent la première place sur le podium d’abord parce qu’elles représentent les plus puissantes nouvelles sociétés du monde mais également parce que leurs progressions a été plus que fulgurante.

N pour Netflix.

La toute nouvelle plateforme de téléchargement légal, Netflix représente l’une des sociétés les plus prospère de l’année 2015. Affichant un chiffre d’affaire atteignant près de six milliards de dollars, une côte en augmentation constante (+ 127%) et plus de 67 millions d’abonnés de part le monde, la société mérite particulièrement sa place sur le podium. Le secret de la société ? Les programmeurs de Netflix rachètent  les droits des séries arrêtées ou en manque de spectateurs et les poursuivent en mieux. De quoi plaire à l’ensemble des fans de séries. Ajoutons que certaines créations sortent directement des studios de Netflix comme les très bruyants Sense8 (2015) et Orange Is The New Black (2013).

A comme Airbnb. 

La start-up ne semble pas avoir besoin d’être cotée en bourse pour devenir l’une des sociétés les plus importantes du monde. Depuis ses débuts en 2008, l’entreprise a énormément évolué. Au début, la start-up mettait simplement un concept simple en avant. Aujourd’hui plus qu’un concept c’est un nouveau mode de voyage que propose ses créateurs. Ce sont ainsi près de deux cents pays colonisés par l’application et plus de 500 000 annonces proposées. En outre, Airbnb serait valorisé à près de dix milliard de dollars d’après le Wall Street Journal. Enfin, les chiffres promettent d’augmenter encore avec les nuités et les réservations qui pleuvent de plus en plus rapidement.

T comme Tesla Motors.

La nomination de Tesla Motors au rang de nouvelles entreprises prometteuse de l’année n’est pas véritablement surprenante. L’entreprise proposant des voitures électriques de luxe à l’élite mondiale est, en effet, cotée à plus de 35 milliards de dollars selon la bourse de Wall Street, et ce avec seulement 0,02 des parts du marché mondial. On peut aisément imaginer à combien grimperait la valeur de Tesla Motors si elle s’ouvrait légèrement plus au marché. Ajoutons que Tesla Motors appartient à Elon Musk, un brillant homme d’affaire qui possède également l’industrie de vente de fusées privées, SpaceX. 

U comme Uber.

Uber est une entreprise créant des applications mobiles visant à connecter des utilisateurs et des conducteurs. À peine créée en 2009 l’entreprise devient rapidement l’une des plus importantes nouvelles entreprises mondiales. Aujourd’hui implanté dans plus de 250 métropoles et mégalopoles, Uber est certainement le géant de la locomotion partagée sur de courtes distances. Ajoutons qu’aujourd’hui le géant américain est valorisé à presque 50 milliards de dollars alors qu’il n’en fallait « seulement » 40, il y a de ça six mois.

Même si l’heure reste au Gafa avec une côte pesant plus de 1650 milliards de dollars, les Natu font un chemin énorme et en très peu de temps. À l’heure d’aujourd’hui les Natu représente légèrement plus de 10% du CAC 40 français, contre 3% en début 2013. Une évolution qui en dit long sur l’avenir de ces quelques entreprises.

Visuel : © Logos officiels de chacun des membres composant les Natu.

Les frères Bogdanov attaquent de nouveau le CNRS
Raphaëlle Bacqué assignée en justice pour son essai sur Richard Descoings
Hakim Akcha

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *