Tendances
L’agenda culturel de la semaine du 10 septembre …

L’agenda culturel de la semaine du 10 septembre …

10 septembre 2012 | PAR Charlotte Bonnasse

Cette semaine Paris a de quoi vous en mettre plein la vue et les oreilles ! On a choisi pour vous une floppée d’itinéraires de découvertes, de concerts et d’expos voyageuses, avec de l’inattendu, de l’atypique, et un seul mot d’ordre : se laisser prendre et surpendre !

La Cité de la Musique nous fait entendre l’Algérie

Parmi les 5 concerts prévus pour célébrer ce cinquantenaire de l’indépendance, la rencontre inaugurale entre l’Orchestre Symphonique National d’Algérie et l’Orchestre Symphonique Divertimento menés par Zahia Ziouani devient dialogue entre la France et l’Algérie, mardi à 20h. Mercredi, ce sera un concert qui de par son titre en dit long sur les enjeux de mémoire entre les deux pays. Ainsi Abd-el Kader, héros de l’indépendance donnera à entendre tous les chants politiques, des textes de l’émir écrasé par les français devenu symbole de la liberté du pays aujourd’hui au racisme forcené de Sardou dans « Au temps des colonies ». A la Cité de la Musique, 221, Avenue Jean Jaurès,  75019, Paris.

Les expos, entre Afrique et US

L’exposition « Diasporas et Indépendances africaines » continue sa plongée au cœur de l’histoire d’indépendance de 17 pays africains, sur le parvis de l’Hôtel de Ville. Une visite ludique et didactique où les regards, français et africains,  s’entrecroisent sur fond de débats, concerts et animations impliquant les acteurs de la diaspora africaine en France. Pour un bel aperçu tout à fait d’actualité !

Dans le quartier de Saint Germain des Prés, le Parcours des Mondes invite dès mardi et jusqu’au 16 septembre à une promenade sur les pas des arts premiers, rassemblés des quatre coins du monde. On flânera dans la rue des Beaux-Arts, qui prend le temps d’une semaine la forme d’un salon ouvert en accès libre. Chaque galerie offre dans une présentation personnalisée et intime des chefs-d’œuvre inconnus d’Afrique ou d’Océanie, des pièces ethnographiques plus abordables et des œuvres recherchées des collectionneurs. Métro Saint-Germain-des-Prés.

Mercredi, Marilyn s’offre aux regards avec le vernissage de l’expo « de Norma Jean à Marilyn », qui ébauche les multiples facettes de sa sensualité, des jeunes années avec Norma Jean Baker jusqu’au « monstre Marilyn » que l’on connaît à travers les photographies de Bert Stern.  De 11h à 19 h du mardi au samedi et de 14h30 à 18h30 le dimanche, à la Galerie de l’Instant, 46, rue de Poitou, 75003, Paris. A noter que mardi, c’est le dernier jour pour aller voir l’expo « Stones and Respectable », qui fête le cinquantième anniversaire de carrière des Rolling Stones, toujours dans la Galerie de l’Instant.

Le grand retour de la Biennale des Antiquaires

Ce vendredi un grand moment vous attend sous la Nef du Grand Palais : la Biennale concentre cette année encore des milliers d’objets d’art qui attirent collectionneurs et amateurs d’art. C’est Karl Lagerfeld qui se charge de la mise en scène, des décors et des visuels afin de faire du Grand Palais un univers éphémère et enchanteur. Jusqu’au 23 septembre de de 11h à 20h, et en nocturne les 18, 20 et 22 septembre jusqu’à 23h, au Grand Palais, avenue Winston Churchill, 75008, Paris.

Bon vent au Festival d’Automne !

A partir du 13 septembre, le Festival d’Automne nous propose pour sa quarante et unième édition un menu dantesque ! Urs Fischer, artiste à la réputation irrévérencieuse, ouvre le festival côté arts plastiques, avec une expo à l’Ecole des Beaux-Arts tous les jours de 13h à 19h (gratuit). Côté théâtre, on retrouve Christophe Marthaler, habitué du festival d’automne, aux Ateliers Berthier à partir de vendredi : Foi, Amour et Espérance est une jolie chronique allemande du début du XXe sur un cas de « misère ordinaire » (allemand sous-titré français). Pour en savoir plus sur le Festival et sa programmation, voir notre article.

Le théâtre change d’air

Avec la Semaine en compagnie du 11 au 16 septembre, place à l’originalité : la Maison des métallos et le Théâtre Gérard Philippe  prêtent leurs toits à des compagnies de l’ombre, qui s’inventent et se réinventent avec tout. Mardi (18h30), mercredi (21h) et jeudi (18h30), Wagons Libres de Sandra Iché mène une réflexion sur l’écriture de l’histoire. L’examen de la maturité de Marion Chobert porté par la compagnie Esquimots, et Lubna Cadiot de la compagnie la Grange aux belles, seront aussi parmi ces petits bijoux qu’on ignore et qu’on veut connaître, notamment  la pièce pensée comme une saga télé, Soda. Voir notre article.

Concerts et déambulations pour le festival d’Ile de France

Vendredi, le clarinettiste virtuose Yom accompagné de violoncelle et percus orientales nous fait voyager « d’Est en Ouest » dans la grande histoire des déplacements du peuple juif. Au rythme du klezmer on effectuera une traversée spirituelle en trois étapes : la première étape est une création pour clarinette (Yom), percussions iraniennes, contrebasse et violoncelle oriental, qui porte sur la sortie d’Egypte et les longues années d’errance dans le désert du Sinaï, une traversée hypnotique dans un paysage mystique. La deuxième étape fait un bond temporel immense puisqu’elle s’intéresse au berceau du klezmer, à savoir la diaspora juive ashkénaze d’Europe de l’Est et centrale. Le répertoire klezmer traditionnel accompagnera une déambulation de fanfares entre La Dynamo de Pantin et les berges du Canal de l’Ourcq, jusqu’à notre troisième étape, au Cabaret Sauvage. Cette dernière, consacrée à la diaspora juive actuelle, à la fois parfaitement intégrée et gardienne de coutumes ancestrales, est incarnée par Yom & the Wonder Rabbis, groupe résolument parisien du XXIe siècle, qui dynamite avec humour la tradition klezmer en l’ouvrant au rock, à l’électro et au psychédélisme. Vendredi à 20h, salle de concert des Dynamos de banlieux bleues, 9, rue Gabrielle Josserand,  93500, Pantin + Cabaret sauvage, 211, avenue Jean Jaurès, 75019, Paris. Métro Porte de Pantin. 22h, soirée au Cabaret sauvage.

Dance-floor à ciel ouvert

Eh oui… la techno-parade, c’est samedi !! Avec un thème assez prometteur cette année (Renew’all), l’événement se déroulera à partir de 12h au départ de la place de la Nation (métro Nation). La Techno Parade se festivalise avec deux soirées officielles : RENEW, c’est un gros plateau des jeunes pousses du Dubstep, à la Grande Halle de la Villette, et les mastodontes de la Techno au Showcase. Grande Halle, 211, avenue Jean Jaurès, 75019, Paris. Showcase, Pont Alexandre III, Port des Champs-Elysées, 75008, Paris.

Poussez la porte de Paris intime

Cette année les Journées du Patrimoine innovent et ouvrent au grand public des trésors, de petites perles d’histoire et d’architecture, des décors de cinéma souterrains, des studios de télévision et des balades au coeur de l’histoire antique et médiévale. Ce sera samedi et dimanche. Pour plus d’infos, cliquez ici.

 

Infos pratiques

Design et innovation, le casque musique et téléphonie Bluetooth « Zik Parrot by Starck »
Prix Goncourt 2012, la sélection fait jaser
Charlotte Bonnasse

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *