Jeux

Les cinq clés du succès d’Angry Birds

Les cinq clés du succès d’Angry Birds

05 août 2015 | PAR Hakim Akcha

Dès sa sortie, l’application Angry Birds a fait des ravages. Devenue mythique, ce n’est plus une application que détient Rovio Entertainment mais un véritable empire. Découvrez, avec Toute La Culture, les cinq clés du succès d’Angry Birds.

Dès sa sortie sur la plateforme iOS en 2009, Angry Birds est devenu un incontournable des jeux mobiles. Atteignant en 2012 le milliard de téléchargements, l’application se voit rapidement disponible sur d’autres plateformes comme Adroid ou Windows Phone. Désormais, l’application ne se résume pas par un simple jeu vidéo pour mobile. C’est bel et bien un empire qui est construit autours de ces quelques oiseaux colériques. Hello Kitty et les Legos n’ont plus qu’à bien se tenir, un nouveaux concurrent sérieux entre dans l’arène.

I – Le Scénario. 

Angry Birds permet à ses joueurs de défendre une équipe d’oiseaux qui se sont vus volés leurs précieux oeufs d’Or par des cochons verts machiavéliques. Pour les récupérer, les oiseaux en colère vont tout détruire sur leur passage jusqu’à arriver aux précieux trésors tant convoités. Presque aussi en colère que nos Angry Birds, les utilisateurs de l’application  prendront bientôt du plaisir à écrabouiller ces méchants cochons tremblant. En outre, le plaisir que procure la destruction d’édifices quels qu’ils soient et par n’importes quels moyens n’est pas un concept nouveaux. Le scénario reste simple tout en étant originale. Une histoire déjantée mais à laquelle on s’identifie rapidement.

II – Les graphismes. 

Les graphismes viennent rajouter du crédit à l’histoire présentée précédemment. En effet, la direction artistique de Rovio Mobile n’a rien à envier à celles de certains courts métrages d’animation. Les décors prennent littéralement vie. On distingue le souffle du vent, les papillons qui s’envolent virevoltant avec des feuilles d’arbres. Le design des personnages est également une force pour les studios Rovio Entertainment. Chaque oiseau possède sa propre spécificité physique et c’est ce qui le rend unique.  D’autre part, les sentiments sont également visibles dans cette application. On distingue souvent la peur des cochons lorsqu’un projectile leurs arrive dessus ou la colère des oiseaux qui réclament vengeance.

III – L’accessibilité. 

À l’image de l’histoire et du concept l’application ne pouvait être autre que simple. En effet, sa simplicité d’exécution et sa jouabilité représente l’un de ses plus gros points forts. Un atout qui permet à l’application de plaire aux grands comme aux plus petits. Avouons que lancer des oiseaux à l’aide d’un lance pierre ne représente pas la manoeuvre la plus ardue. Ensuite, le prix attractif de l’application et de ses extensions représentent un choix intéressant pour le consommateur et permet à Rovio Mobile de multiplier les téléchargements.

IV – Les Goodies.

Plus qu’une simple application mobile, Angry Birds est devenu un véritable symbole de part le monde. L’image de nos oiseaux colériques se trouvent dans presque tous les magasins que ce soit sous forme de figurines, de peluches, sur des vêtements, des coques de portables ou même sur des bonbons. Angry Birds est devenu un véritable empire commercial pour le plus grand plaisir de ses détenteurs, Rovio Entertainment. Un engouement largement compréhensible lorsque l’on voit les peluches de nos oiseaux qui n’ont rien à envier à Hello Kitty ou au Chibis. À noter que la vente de goodies représente désormais 45% des recettes de Rovio.

V – Les extras d’Angry Birds.  

Comme expliqué précédemment, Angry Birds ne se limite plus à un simple jeu de casse tête sur mobile. En effet, les studios Rovio ont mis au point une série, composée de près de quatre-vingt épisodes basée sur le monde d’Angry Birds. La série est diffusée sur Gulli et Canal J depuis sa création. Un film est même en préparation et est prévu pour le 20 mai prochain. En parallèle, Angry Birds se voit être matérialisé dans trois parcs d’attraction disséminés de par le monde (Finlande, Grande-Bretagne et Chine). Plutôt impressionnant pour de simples oiseaux.

Visuel :  © Photo de profil de la page Facebook d’Angry Birds.

SOFIA : Nichelle Nichols retourne dans l’espace
Fréjus : des artistes contraint par le maire FN de s’occuper d’enfants bénévolement.
Hakim Akcha

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *