Jeux

[Escape Game] « The Virtual Room » : 50 nuances de réalité

[Escape Game] « The Virtual Room » : 50 nuances de réalité

17 mars 2017 | PAR Mathias Daval

On a beau avoir lu l’intégrale de Philip K. Dick et de William Gibson, connaître par cœur les répliques de « Matrix » et se souvenir avec nostalgie de ses parties de MMORPG, on ne sait pas vraiment ce qu’est la réalité virtuelle tant qu’on ne l’a pas expérimentée. Prêts pour l’initiation grâce à The Virtual Room ?

Installée il y a un mois en plein centre de la capitale, The Virtual Room a été développée par l’agence Monsieur K. C’est une Escape room d’un genre un peu particulier, puisque vous serez immergés dans un univers en 3D. Chaque joueur, circulant librement dans un espace clos de 3 mètres sur 3 mètres, est doté d’un casque de vision 3D, d’un casque audio, et de deux manettes lui servant à manipuler des objets. Totalement coopératif, le jeu propose un scénario assez simple de voyage temporel à travers 5 époques. 5 ambiances très distinctes, donc, avec une qualité d’immersion absolument bluffante, surtout pour qui n’a jamais expérimenté de jeu en réalité virtuelle.

Si vous êtes de gros amateurs d’Escape games, vous serez forcément un peu déçus de ce point de vue là, car il ne s’agit pas à proprement parler d’un challenge similaire. Certes, chaque étape consiste à dérouler une série d’actions pour sortir en temps limité de la « pièce » dans laquelle on se trouve, mais on ne retrouve pas la tension propre aux Escape traditionnelles. C’est qu’on vient ici pour autre chose : la beauté des textures en 3D, les sensations nouvelles, l’interaction avec les autres joueurs… Un conseil : prenez vraiment le temps de profiter de l’environnement, d’interagir avec les objets, de vous laisser bercer par la magie des pixels… Le fonctionnement du jeu en lui-même est extrêmement intuitif et pourra convenir aux non-gamers de tous âges : c’est donc une sympathique aventure (initiatique !) à vivre entre amis ou en famille.

Au-delà du « wow effect », on ressort du jeu avec l’étrange impression d’avoir vécu une tranche du futur. On imagine déjà les immenses possibilités offertes par ce nouveau territoire ludique, non seulement en termes d’Escape rooms, mais en matière de jeu vidéo d’une façon générale. L’équipe de The Virtual Room travaille déjà à un deuxième scénario plus élaboré. On a hâte de le découvrir.

On a aimé
– L’originalité du concept
– La qualité des décors et de l’immersion
– La facilité de la prise en main
– Le côté coopératif

On a moins aimé
– Un peu court (environ 30-40 mn de jeu)
– On aurait souhaité un peu plus de challenge (mais tout dépend de votre profil de gamer)
– On ne s’entend pas tellement parler soi-même, à quand un casque avec un retour micro ?
– Accessoirement : dommage que l’opérateur ne prenne pas quelques captures d’écran in game, ce serait plus amusant que la sempiternelle photo de fin IRL :)

[rating=5]

The Virtual Room, 93 rue de Turenne (Paris 3e, métro Saint-Sébastien-Froissart).
Ouvert tous les jours de 9h à 22h. 25 € / joueur. Téléphone : 01 73 71 87 49

Ambra Senatore fait danser et déborder le quotidien
« Lili » dans une mise en scène fantastique de Daniel Mesguich à l’Épée de Bois
Mathias Daval
Né à Paris en 1977. Journaliste culture & nouveaux médias depuis 2001. Lauréat de la bourse du Centre National du Théâtre en 2014. Musicien, membre du groupe Dazie Mae. Cofondateur du journal I/O Gazette, éditeur pour The Theatre Times, et membre de la Fédération nationale des critiques de la presse, il vit actuellement entre Paris, Barcelone et d’autres dimensions de l’espace-temps plus difficilement accessibles.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *