Tendances
Jean-Charles de Castelbajac fait tourner les montres odm à l’heure pop

Jean-Charles de Castelbajac fait tourner les montres odm à l’heure pop

04 juillet 2011 | PAR Yaël Hirsch

Marquée créée en 1999 à Hong Kong, odm chérit des lignes à la fois originale, dynamiques et originales. Après Michael Young, c’est le styliste Jean-Charles de Castelbajac qui, séduit par odm, propose une collection JC/DC ludique, drôle et colorée.

La collaboration de Castelbajac avec odm date de 2009. La pop hours est vite devenu un hit. Depuis, le créateur continue à travailler avec la marque et propose dernièrement plusieurs modèle totalement décalés.Voici les déclinaisons irrésistibles de cette collaboration entre le designer et la grande marque hongkongaise.

– La pop hours est toujours là, unie ou alors multicolore comme un perroquet, faite de rectangles de couleurs concentriques aux lignes simbles et époyrées, avec un horaire qui s’affiche, comme dans notre enfance en chiffres, et un bracelet en silicone ultra-confortable.

– Livrée avec son boitier en métal, déclinées en coloris unis et vifs (noir, blanc, rouge, kaki, multicolore), la « Time Track » est une montre de baroudeur revue pour la jungle urbaine.

– Le modèle « Time Gallery » est griffée 2 000 % Castelbajac avec ses dessins élégants à même l’écran et une rondeur qui donne l’heure en mouvement. Existe en quatre modèle : Space Cowboy, Chic to cheek, Go with the Wind et  Love Monster.

– Et enfin, le modèle le plus craquant et le plus original s’appelle « Gummy me ». Castelbajac a dessiné de longilignes lapins qui s’enroulent à votre bras et dans les yeux desquels vous pouvez l’heure. Les couleurs sont sobre mais toujours pétillantes : noir, bleu, blanc et rouge.

Si le mot d’ordre d’odm est « Never too late », il est sûr qu’avec Castelbajac au dessin de ses montres, la marque a encore sû prendre un train d’avance.

Décès de Vladimir Dimitrijevic, fondateur des Editions de l’Âge d’Homme
Dargaud récupère les droits de DC Comics pour la France
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *