Expos
Mimèsis, du design organique au design vivant

Mimèsis, du design organique au design vivant

24 juin 2022 | PAR Laetitia Larralde

Pour sa nouvelle exposition qui durera presque 8 mois, le Centre Pompidou plonge dans ses collections et interroge les relations entre la nature et le design.

Comment les designers se sont-ils inspirés de la nature pendant ces cent dernières années ? Du biomorphisme au biomimétisme jusqu’à l’utilisation littérale du vivant, l’observation de l’évolution du design met en lumière le changement de notre rapport au vivant. Dans son parcours à la fois chronologique et thématique, le Centre Pompidou Metz ouvre le champ du design et le relie à la biologie, aux mathématiques, à l’industrie ou encore à l’anthropologie et à l’écologie.

Si la nature, tant animale que végétale, a de tous temps servi de modèle aux artistes, son apparition autre que décorative dans le design est plus récente. Les créateurs de l’Art Nouveau l’ont reproduite avec de nombreuses arabesques, mais il faut attendre encore quelques années pour que leur essence même soit utilisée pour donner leur forme aux pièces de mobilier. En réaction aux matériaux rigides de l’industrie, les designers tels que Charlotte Perriand, Sori Yanagi, Alvar Aalto ou Charles et Ray Eames se penchent vers une conception plus organique et des matières plus sensibles. Les bois se courbent, les positions du corps se modifient et les designers cherchent l’harmonie dans l’épure des formes.

Si dans les années 1960 la nature des designers devient aussi artificielle que leurs paradis avec l’idée de créer un paysage intérieur, l’observation de la nature, de son organisation, de sa morphogénèse continue. Les principes mathématiques tels que la suite de Fibonacci sont étudiés et appliqués et les objets naissent sur le papier ou dans le métal des créations de Serge Mouille, dont on découvre de nombreuses maquettes de recherche de forme. La présence de la nature reste relativement abstraite, une ligne qui dirige la main du designer.

Petit à petit, les chocs pétroliers remettant en question l’usage des matières industrielles, la nature se fait de plus en plus visible. La bibliothèque Tree 5 d’Andrea Branzi en est l’un des exemples les plus parlants : une branche de bouleau traverse les étagères comme une colonne vertébrale, mettant en contact direct nature et culture et montrant la matière dans son état le plus brut. L’industriel et l’artisanal cohabitent, et la nature n’est plus uniquement interprétée, elle fait partie intégrante de l’œuvre. Dans leurs Rêveries urbaines, les frères Bouroullec appliquent cette recette de mélange de nature et d’artifice à l’échelle de l’espace public.

A partir des années 2000, les nouvelles technologies révolutionnent le design. L’impression 3D permet de construire des modèles extrêmement complexes qui suivent les processus de croissance du vivant, décodés par des algorithmes qui peuvent aussi auto-générer les formes. L’auteur fait un pas de côté et laisse la nature donner le rythme. Mais l’impression 3D peut aussi être utilisée avec des matériaux autres que plastiques. Le Studio Klarenbeek and Dros par exemple a imprimé sa chaise à partir de mycélium de champignon, et sa vaisselle à partir d’algues et de sucre. La nature est désormais appelée vivant, et la frontière entre naturel et artificiel est de plus en plus floue.

L’exposition montre de nombreuses assises, l’exercice de style par excellence, soulignant ainsi la transformation du regard du designer sur son environnement. D’une approche intellectualisée, on est arrivés à un rapport beaucoup plus proche de la complexité et des innombrables possibilités que nous offre le vivant. Peut-être un jour arriverons-nous à un design à l’empreinte écologique totalement nulle, dans un rapport équilibré entre l’humain et son environnement.

Mimèsis – un design vivant
Du 11 juin 2022 au 06 février 2023
Centre Pompidou Metz

Visuels : 1- Andrea Branzi, Lampe Foglia, 1988 – Feuille électroluminescente, 25 cm × 45 cm – Paris, Centre Pompidou, Musée national d’art moderne © Adagp, Paris, 2021 © Centre Pompidou, MNAM-CCI/Jean-Claude Planchet/Dist. RMN-GP / 2- Salle 6, Natures à l’œuvre : Ronan et Erwan BOUROULLEC, Algues, Partition modules, 2004 © Ronan et Erwan Bouroullec – YMER&MALTA / Benjamin Graindorge, fallenTree, 2011 © YMER&MALTA © Benjamin Graindorge – Andrea BRANZI, Étagère Tree 5, 2010 © Adagp, Paris, 2022- Photo : © Centre Pompidou-Metz / Marc Domage / 2022 / Exposition Mimèsis / 3- Studio Klarenbeek & Dros, Mycelium chair, 2018 – 2019 – Bio-impression 3D (mycelium de ganoderma, filament de bois), chanvre, bioplastique, 75 x 76 x 72 cm – Paris, Centre Pompidou, Musée national d’art moderne © Klarenbeek & Dros / Photo : Centre Pompidou, MNAM-CCI/Audrey Laurans/Dist. RMN-GP / 4- Sori YANAGI, Tabouret Butterfly, 1954 – Contreplaqué de palissandre, laiton, 40 x 42 x 32 cm – Paris, Centre Pompidou, Musée national d’art moderne © droits réservés / Photo : Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais / Jean-Claude Planchet / 5- Salle 3, Biomorphisme : Arne JACOBSEN, Fauteuil Svanen [Cygne], 1957 et Chaise Drop, 1958 © Droits réservés – Gjertrud Hals, Vena Cuprum, 2018 © Adagp, Paris, 2022 – ARCHITETTI ASSOCIATI, Chaise, 1953 © Droits réservés – Carlo Mollino, Bureau, 1950 © Droits réservés – SUPERSTUDIO, Lampe Passiflora, 1966 © Superstudio – Michele DE LUCCHI, Lampe Sinerpica, 1978 © Michele De Lucchi – Charles et Ray EAMES, Chaise DCW, 1946 et Table basse CTW, 1946 © Charles et Ray Eames – Photo : © Centre Pompidou-Metz / Marc Domage / 2022 / Exposition Mimèsis / 6- Aurélie HOEGY, Divan Duchess, 2020 – Rotin, manau, inox marine,165 x 315 x 215 – Paris, Centre Pompidou, Musée national d’art moderne © Bruno Pellarin

Cannes 2022, ACID : Yamabuki, peinture sociale conduite avec talent et justesse
Murmuration, les envolées du patinage artistique
Laetitia Larralde
Architecte d'intérieur de formation, auteure de bande dessinée (Tambour battant, le Cri du Magouillat...)et fan absolue du Japon. Certains disent qu'un jour, je resterai là-bas... J'écris sur la bande dessinée, les expositions, et tout ce qui a trait au Japon. www.instagram.com/laetitiaillustration/

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture