Tendances
Fashion Week à Milan : l’homme au vestiaire

Fashion Week à Milan : l’homme au vestiaire

21 juin 2011 | PAR Laurene Saby

Le marathon de la Fashion Week a repris, cette fois-ci pour les hommes et dans la capitale de la mode made in Italy. Débutant samedi et se terminant demain, cette semaine de la mode présente à Milan les collections de prêt-à-porter homme pour la saison printemps-été 2012. Au programme de ces quelques jours bien chargés, pas moins de 38 défilés et presque 30 showrooms. Si avec ça, messieurs, vous ne savez pas quoi vous mettre, on crie au scandale.

Comme chaque année, direction la capitale lombarde, pour savourer de somptueux défilés entre la dégustation de tiramisu et une ballade au Duomo. Evidemment pour cette semaine, Milan est envahi d’une populace visible et envahissante, ravie et colorée : les modeux. Ou plutôt le gratin mondial du monde fermé de la fashion. Les défilés, comme c’est la tradition, sont présentés dans des théâtres spécialement redécorés pour les maisons de couture. Les italiens Armani et Versace, possèdent, eux, leur propre théâtre. Tout de suite, ça met dans l’ambiance. A chaque jour suffit sa peine, et chaque journée réserve son lot de fabuleux défilés.

Des créateurs inspirés et des créations acclamées

Samedi a démarré sur les chapeaux de roues avec Dolce&Gabbana, Corneliani, Roberto Cavalli, Costume National, Frankie Morello et Ermenegildo Zegna. Ce dernier a séduit l’assistance en présentant des vêtements à la ligne épurée, avec des vestes et des pantalons en soie, en lin et coton mixés ensemble tout en étant dépareillés. Un style cool, sans être négligé, qui présage un été sous le signe du naturel. Les créateurs anglais étaient aussi de la partie avec Neil Barrett, John Varvatos, Jil Sander et Christopher Bailey pour Burberry. Le créateur de la célèbre griffe au motif le plus copié au monde a dévoilé, dans un communiqué de presse, ce qu’avait prévu son équipe pour cette fashion week : “Nous voulions vraiment mettre l’accent sur ce sentiment de pièces faites main, célébrant ainsi le travail d’artisanat mais toujours avec des éléments ludiques. Nous avons pris nos icones et joué avec les textures afin de les personnaliser et de leur donner un vrai caractère et du charme en utilisant la couleur pour mettre en avant ces détails de conception. »

Moschino absent des podiums milanais

La journée du dimanche a fait fort avec Bottega Veneta, Emporio Armani, Salvatore Ferragamo, Trussardi, Prada, Missoni et Ermanno Scervino. Les anglais et les français ne sont pas restés sur le carreau : Pringle of Scotland, Vivienne Westwood, Calvin Klein et Moncler ont aussi présenté des collections attendues et séduisantes. Le lundi faisait la part belle à d’autres pointures avec Iceberg, John Richmond, Gucci, Etro, Canali, Alexander McQueen, Nicole Farhi, Dirk Bikkembergs, et pour clôturer la journée, le show de l’inégalable Versace. Demain la semaine de la mode s’achèvera avec les défilés du grand Giorgio Armani, avec Gazzarrini, Enrico Coveri, Ports 1961 et Dsquared². L’absence de Moschino s’est néanmoins cruellement ressentie, malgré la présence des plus importants créateurs pour homme d’aujourd’hui. Un air de Dolce Vita souffle sur cette semaine de la mode, présageant une année qui n’a pas fini de nous éblouir.

Défilé Ferregamo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Défilé Prada

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Défilé Vivienne Westwood

 

 

 

 

 

 

Défilé Dolce&Gabbana

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(c) visuel : AFP, france2.fr,what-percevalties-thinks.blogspot.com

The E Street Band perd son soliste: Clarence Clemons
Gagnez 4×2 places pour La voix de Samuel Beckett à l’Etoile du Nord le 5 juillet
Laurene Saby

One thought on “Fashion Week à Milan : l’homme au vestiaire”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *