Théâtre

Vollmond, Pina Bausch

13 novembre 2009 | PAR Alienor de Foucaud

Du 11 au 17 novembre, le Tanztheater de Wuppertal, offre au public parisien, un ballet minéral et aquatique : Vollmond ; signant le grand retour de la compagnie allemande, réunie pour la première fois depuis la mort de la chorégraphe.

vollmond Bausch danse théâtre de la villeEntre lyrisme et romantisme, ce « clair de lune » prend racine dans la force de la nature. Sur scène, une rivière est surplombée d’un gros rocher et tout au long du ballet alterneront averses, rideaux de pluie, pluies diluviennes et torrentielles : une véritable météorologie chorégraphique se met en place.

Des femmes en robes longues et aux chevelures libres agrémentent le tableau, leurs cheveux tournoient et éclaboussent, leurs robes froissées traînent dans l’eau et leurs gestes fendent musicalement l’air. L’eau est exploitée sous toutes ses formes : des sceaux d’eau sont lancés sur le rocher, éclaboussures spectaculaires alternent avec arrosages ludiques et les lavages de cheveux ou trempages des tenues contribuent au sensualisme de la performance.

Célébration du corps tout en mouvement au travers de solos éblouissants où les danseurs se laissent aller à des épanchements mélancoliques sur une bande son qui porte le ballet de bout en bout, René Aubry, Carl Craig ou encore Cat Power enivrent le danseur en transe et bercent l’oreille d’un spectateur conquis.

Célébration d’une parole libérée au travers d’intermèdes théâtreux qui alpaguent le public. On est séduit par la drôlerie et la férocité de Nazareth Panadero en robe du soir rouge et par les jeux de séduction hommes-femmes qui renversent les rôles.

Enfin, les adeptes de la chorégraphe seront heureux de retrouver Dominique Mercy, ange blond vieillissant, flottant et titubant sous le poids des souvenirs.

vollmond-22

Hier soir, le théâtre de la ville affichait salle comble, et c’est un public debout qui acclamait les danseurs et à travers eux la mémoire de Pina Bausch.

Pour voir l’ensemble du programme de l’hommage à Pina Bausch au Théâtre de la Ville, cliquez ici.

Vollmond, au Théâtre de la Ville, du 11 au 17 Novembre, 2, place du Châtelet, Paris 4e, m° Châtelet, toues les places sont déjà vendues.

Salon du vintage samedi et dimanche
Revolver et Mickey 3D reprennent les Beatles sur Taratata
Alienor de Foucaud

One thought on “Vollmond, Pina Bausch”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *