Théâtre
Vienne-Berlin Berlin-Vienne aux sources du nazisme

Vienne-Berlin Berlin-Vienne aux sources du nazisme

20 mai 2011 | PAR Amelie Blaustein Niddam

La compagnie Les Redoutables présente « Vienne-Berlin, Berlin-Vienne »  une pièce bien menée sur la fameuse academie des arts de Vienne dont Hitler a été recalé plusieurs fois. Une mise en scène classique mais juste au service d’un texte fort de Benoit Chazal.

« Vienne, 1938. L’Anschluss vient d’être proclamée. En une heure avancée de la soirée, Elsa Fridenberg, la Directrice de l’Académie des beaux-arts, rencontre un mystérieux balayeur dans son établissement abandonné. Poursuivie par la Gestapo, elle s’associe avec lui pour fuir la répression nazie… sans se douter qu’en ces heures sombres de l’Histoire, le diable se fait le maître d’œuvre d’une redoutable machination. »

La scénographie manque de modernité mais elle a l’avantage de ne jamais porter de fausse note. L’ensemble est juste, bien fait pour une montée en tension admirable. Alors que le regime nazi en est à ses débuts, la pièce brouille admirablement les pistes coupant tout manichéisme possible, ici, les méchants ne sont pas ceux que l’on croit.

L’idée de faire d’une rumeur historique, celle désignant le totatilatisme nazi comme prenant naissance dans le rejet du statut d’artiste d’Hitler,  fonctionne totalement.  Aurelie Vatin campe une soeur « dégénerée  » epoustouflante, tout comme l’odieux gestapiste, Cyril Grapin, dont le jeu fort crédible donne quelques frissons.

Les neiges du Kilimandjaro à Cannes et surtout à Marseille
Mamani Keita + Bibi Tanga & The Selenites en concert à l’EMB Sannois le 21 mai
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

5 thoughts on “Vienne-Berlin Berlin-Vienne aux sources du nazisme”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *