Théâtre
Avignon OFF : Chaplin 1939, les prémices d’une rencontre au sommet entre Charlot et Hitler

Avignon OFF : Chaplin 1939, les prémices d’une rencontre au sommet entre Charlot et Hitler

23 juillet 2021 | PAR Magali Sautreuil

Après s’être attaqué au tayloro-fordisme et à l’aliénation du travail avec Les Temps modernes (1936), le cinéaste britannique Charlie Chaplin prend les armes du 7e art pour lutter contre Hitler et le nazisme. Nous sommes en 1939, année charnière dans la vie de l’artiste qui est en pleine écriture du Dictateur (1940), une année retranscrite avec humour, gravité, finesse et sensibilité dans Chaplin 1939, une création de la compagnie Hé ! Psst !

  1. Hollywood, capitale du cinéma. Quartier de Beverly Hills. Appartement de Charlie Chaplin. 

Le décor, comme les costumes, entièrement conçus en nuances de noir et de blanc, constitue un bel hommage au cinéma de l’époque. Et cela tombe plutôt bien car Chaplin tape sur sa machine à écrire le scénario de son prochain film : Le Dictateur

Reclus chez lui, totalement absorbé par son nouveau projet, il partage son temps entre phases d’écriture et exercices pratiques. Il passe des heures à imiter Hitler pour mieux appréhender son personnage. C’est ainsi que naît la fameuse scène où le despote s’amuse tel un gamin avec un ballon. Mais sous cette apparente légèreté, se cachent des desseins bien plus sombres, puisque la balle symbolise le globe terrestre et c’est donc du sort du monde dont il est question. 

À force de se confronter au chancelier allemand, Chaplin, qui est né presque le même jour que ce dernier, se découvre une ressemblance extrêmement dérangeante, qui l’interroge sur sa propre identité et ses aspirations. La presse joue également sur cette similarité entre Charlot, l’avatar de Chaplin et le führer. Ils portent tous deux la même moustache, expriment les idées et les espoirs de millions de citoyens, portent la parole de ceux qui sont broyés par la société… Hitler s’est construit un personnage, celui d’un guide facilement identifiable par le peuple et proche de ce dernier. Parallèlement, Chaplin, afin de survivre et d’avancer malgré les boulets qu’il traînait, a imaginé Charlot, un double qui ne doute de rien, qui a une incroyable confiance en lui, qui rassemble, qui rassure et qui suscite l’admiration des foules.

Cet amour du public, Chaplin l’interroge régulièrement par une nouvelle provocation, comme il le fait avec ses proches, son frère Sidney Chaplin et sa femme de l’époque, l’actrice Paulette Goddard. Sur scène, malgré le jeu de séduction entre Charlie et Paulette, la souffrance est palpable. Leur couple bat de l’aile et, malgré ses efforts, Paulette ne parvient pas à faire prendre conscience à son mari qu’il doit aussi s’intéresser à sa famille et pas uniquement à son art. La pièce nous interroge ainsi sur notre capacité à nous aimer les uns les autres. 

Quant à Sidney, même s’il admire Charlie, ce frère qui a sublimé la misère de leur enfance, qui tournait avec élégance les drames quotidiens en dérision, il s’inquiète aussi énormément pour lui car il prend toujours plus de risques. Adulé par les uns, haï par les autres, Charlie Chaplin ne laisse pas indifférent et le film qu’il est en train d’écrire pourrait mettre sa vie en danger. Sidney s’en effraie, mais Charlie parvient à le convaincre en lui montrant des extraits vidéos de ce qui se passe en Allemagne. Après tout, son cinéma n’est-il pas pamphlétaire et son rire irrévérencieux ? 

Le ton dramatique de la pièce est renforcé par la diffusion de quelques extraits documentaires de l’Allemagne nazie. Comme dans le cinéma de Chaplin, la pièce joue sur différents registres émotionnels et mêle gravité, drame, humour, tendresse et poésie de certaines scènes.

Riche et complexe, Chaplin 1939 met en scène plusieurs récits : la montée du nazisme en Europe vue des États-Unis, la vie de Charlie Chaplin, l’histoire de Charlot et l’évolution technique du cinéma.

Charlot occupe une part importante de la vie de Chaplin. Nous sommes à la fin des années 1930. Le cinéma muet est démodé. Charlie Chaplin doit prendre une grave décision : faire parler Charlot, ce qui revient pour lui à tuer son double et à lui faire de poignants adieux. Mais les enjeux du Dictateur sont plus grands que l’histoire du petit vagabond… 

Chaplin 1939, une pièce de la Cie Hé ! Psst !, écrite et mise en scène par Cliff Paillé, avec Romain Arnaud-Kneisky (Charlie Chaplin), Swan Starosta (Paulette Goddard) et Alexandre Cattez (Sidney Chaplin), présentée durant le festival off d’Avignon, tous les jours à 14 h 25, sauf les lundis, à l’espace Roseau Teinturiers. Durée : 75 minutes.

Prochaines dates prévues à Paris, au théâtre du Lucernaire, du mercredi 25 août au dimanche 10 octobre 2021, du mardi au samedi à 20 heures et les dimanches à 15 heures. Programmation à retrouver ici.

Retrouvez l’actualité de la compagnie Hé ! Psst ! sur son site Internet (ici) et sur sa page Facebook (ici).

Visuels : © Laurent Sabathé

Infos pratiques

CHACAL, LA FABLE DE L’EXIL
L’Atelier du Plateau
Magali Sautreuil
Formée à l'École du Louvre, j'éprouve un amour sans bornes pour le patrimoine culturel. Curieuse de nature et véritable "touche-à-tout", je suis une passionnée qui aimerait embrasser toutes les sphères de la connaissance et toutes les facettes de la Culture. Malgré mon hyperactivité, je n'aurais jamais assez d'une vie pour tout connaître, mais je souhaite néanmoins partager mes découvertes avec vous !

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture