Théâtre
Un fil à la patte très rafraîchissant au théâtre de Belleville

Un fil à la patte très rafraîchissant au théâtre de Belleville

15 février 2013 | PAR Sandra Bernard

Cette pièce bien connue de Georges Feydeau trouve dans cette mise en scène dynamique et outrée un nouveau souffle. Si les premières minutes surprennent par le jeu excessif des comédiens, l’on se prend vite au jeu.

Le pitch de départ est plutôt simple : Lucette, célèbre meneuse de revue, se morfond depuis le départ de son amant, deux semaines auparavant. Un soir, à sa plus grande joie, il revient, mais ce n’est pas pour remettre le couvert. Le jeune homme, Bois d’Enghien, souhaite rompre définitivement avant de se marier. Hélas, devant cette femme libérée et expansive, le courage lui manque et il s’enfonce dans une situation de plus en plus inextricable. D’autant que son entourage enchaîne bourdes sur bourdes.

Comme toujours chez Feydeau, les textes sont ciselés et les situations rocambolesques s’enchaînent à toute allure, pour notre plus grand bonheur.

Cette petite troupe de 8 comédiens se partage les 15 rôles. On remarquera que les changements de costumes n’influent aucunement sur le rythme de la pièce. Les changements de scène se font dans la bonne humeur et prennent la forme d’intermèdes musicaux. La salle de théâtre, aux dimensions très réduites, permet une grande proximité entre les comédiens et les spectateurs, d’autant qu’ils n’hésitent pas à utiliser les allées pour les scènes de poursuites, l’on se sent ainsi vraiment au cœur de l’action. Le seul petit bémol reste l’horaire, la pièce débutant à 21h15.

Visuels : affiche et photographie officielles

Silver Spoon T1 : Bonjour veaux, vaches et cochons
Les sorties du week-end du 16 février
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

One thought on “Un fil à la patte très rafraîchissant au théâtre de Belleville”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *