Théâtre
Ré-ouverture du Théâtre à l’Italienne de Cherbourg-Octeville : « Un outil du 21ème siècle dans un bâtiment du 19ème »

Ré-ouverture du Théâtre à l’Italienne de Cherbourg-Octeville : « Un outil du 21ème siècle dans un bâtiment du 19ème »

16 décembre 2011 | PAR Amelie Blaustein Niddam

En janvier 2012, le Théâtre à l’Italienne de Cherbourg fêtera ses 130 ans! Quelle magnifique coïncidence pour la ré-ouverture de ce bâtiment historique et de cet équipement culturel à la pointe de la technologie. Car le Théâtre à l’Italienne de Cherbourg s’est non seulement offert une remise aux normes indispensables, mais également et surtout un système acoustique dont seuls l’Ircam et la Gaité Lyrique sont dotés. C’est ainsi que ce Théâtre d’Or entre dans le IIIè millénaire: avec une quarantaine de retours intégrés, des dessous de scènes reconstitués, un lieu qui de nouveau, peut accueillir les plus grands spectacles. « Un outil du 21ème siècle, dans un bâtiment du 19ème » comme aime à le répéter Mona Guichard, directrice de la Scène nationale de Cherbourg-Octeville qui nous a chaleureusement fait partager l’amour qu’elle a pour son lieu.

« Ce théâtre va fêter son 130e anniversaire en ayant subi très peu de rénovation en faisant l’un des théâtres XIXe les mieux conservés en France, que ce soit le sol en châtaigner, les fauteuils refait à l’identique. Le théâtre a toujours fonctionné depuis sa création. Les gens de la région sont très attachés à ce bâtiment. »

La scène nationale Le Trident compte trois salles, dans trois quartiers différents, pouvant accueillir, 650, 440 et 250.
Mona Guichard a donc profité des mises en conformités obligatoire pour magnifier encore plus ce lieu. « J’ai voulu faire réinstaller des dessous de scène pour pouvoir faire apparaitre et disparaitre les décors et les comédiens. On a eu une aide du ministère de la culture qui cherche à faire rénover les théâtres au plus près de leur aspect d’origine. C’est un lieu qui magnifie tout »

Du côté de la programmation polyphonique, on circule entre le théâtre, la musique le cirque et la danse. Prochainement la scène rénovée accueillera dix-huit comédiens à partir du 17 janvier pour Henri VI de Shakespeare. Les 8 et 9 février Jan Lauwers reprend son incroyable chef d’œuvre : La chambre d’Isabella. Tous les ans sont organisés des événements pluriculturels, cette année, le Caire sera à l’honneur.

Pour la belle petite histoire, voilà 130 ans que ce théâtre accueille du public, sans rupture.

Joël Pommerat nous raconte « La grande et fabuleuse histoire du commerce »
Ecrire, encore : La Littérature à l’honneur du 26 au 29 janvier au Petit Palais
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture