Théâtre

La culture sous François Mitterrand en quelques dates

La culture sous François Mitterrand en quelques dates

09 mai 2011 | PAR Christophe Candoni

1981, la gauche arrive au pouvoir, Jacques Lang est nommé par le nouveau président de la république François Mitterrand au Ministère de la Culture, et cela change la donne. « Il y a de la part de François Mitterrand et de son ministre la volonté de vraiment donner plus d’oxygène à toute l’activité artistique » déclarait  Alain Crombecque en 2006, « il y a une continuité dans la politique culturelle d’André Malraux à aujourd’hui, (…) ce que 81 apporte de plus, c’est vraiment un nouveau souffle pour l’ensemble des acteurs de la scène artistique ». Tour d’horizon.

1981

La loi Lang fixe un prix du livre unique dans le but de lutter contre la monopolisation du marché par les magasins de grande distribution comme la FNAC ou les hypermarchés.

1982

Première édition de la fête de la musique, créée par Jacques Lang ministre de la culture. Son succès public à travers le monde auprès des amateurs de musiques en tout genre et des praticiens professionnels ou non ne s’est jamais démenti.

Dissolution de la Maison de la Culture et du Centre Dramatique National de Nanterre en vue de la constitution de la S.A.R.L Nanterre-Amandiers. Patrice Chéreau et Catherine Tasca deviennent ses directeurs. On y découvre l’oeuvre de Koltès.

1983

Création du Collège International de Philosophie, sous la direction de François Châtelet, Jacques Derrida, Jean-Pierre Faye et Dominique Lecourt.

1984

4 novembre, Lancement de Canal +, première chaîne privée en France.

1985

Alain Crombecque, ancien directeur artistique du Festival d’Automne, prend les rênes d’Avignon pour huit ans.

14 juin, Lancement de la première Fête du cinéma.

3 juillet, Loi relative aux droit d’auteurs et aux droits des artistes- interprètes, des producteurs de phonogrammes et de vidéogrammes et des entreprises de communication audiovisuelle.

1986

Premier sommet de la francophonie, a pour vocation de promouvoir la langue et la culture française à travers le monde.

Inauguration du Musée d’Orsay.

1987

Inauguration de l’Institut du monde arabe.

Privatisation de TF1et création de M6.

Création du programme d’échange universitaire européen ERASMUS.

1988

Actualité des théâtres nationaux :

7 janvier – Jorge Lavelli, premier directeur du Théâtre de la Colline, propose au ministère de la Culture de présenter exclusivement des œuvres contemporaines jamais produites auparavant. Ainsi, les auteurs vivants français et étrangers s’y trouvent plus spécifiquement représentés (avec le Théâtre du Rond-Point) par rapport aux autres théâtres subventionnés parisiens.

1er mars – La Comédie-Française pleure le décès de Jean Le Poulain. Antoine Vitez, jusque là à la direction du Théâtre de Chaillot, est appelé aux fonctions d’administrateur général le 15 juin de la même année. L’Odéon est de nouveau retiré à la Comédie-Française.

Stéphane Lissner est nommé au Châtelet.

Inauguration de la pyramide du Louvre.

1989

Inauguration du Grand Louvre, de l’Opéra Bastille, de la grande arche de la Défense.

Célébrations du bicentenaire de la Révolution.

1990

L’Odéon devient théâtre de l’Europe, par décret daté du 1er juin, l’Odéon doit devenir une « maison commune du théâtre européen » et renforcer sa mission de « vivifier le patrimoine dramatique de l’Europe »en mettant à l’honneur les spectacles en langues étrangères surtitrés. L’Odéon abrite le siège de l’Union des Théâtres de l’Europe dont Giorgio Strehler est le directeur.

1991

le Ministère de la Culture confie le Rond-Point à une association présidée par Robert Abirached, nomme Chérif Khaznadar à la direction du théâtre le 1er janvier 1992 et fait effectuer des travaux de rénovation et d’aménagement à l’architecte Jean-Michel Wilmotte qui conçoit un projet tout en respectant l’architecture initiale et l’esprit du théâtre créé par Jean-Louis Barrault et Madeleine Renaud.

1995

Inauguration le 30 mars de la Bibliothèque nationale de France.

Infos pratiques

Les radios libres
Plongée dans le bouddhisme japonais au Musée Guimet
Christophe Candoni
Christophe est né le 10 mai 1986. Lors de ses études de lettres modernes pendant cinq ans à l’Université d’Amiens, il a validé deux mémoires sur le théâtre de Bernard-Marie Koltès et de Paul Claudel. Actuellement, Christophe Candoni s'apprête à présenter un nouveau master dans les études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle (Paris III). Spectateur enthousiaste, curieux et critique, il s’intéresse particulièrement à la mise en scène contemporaine européenne (Warlikowski, Ostermeier…), au théâtre classique et contemporain, au jeu de l’acteur. Il a fait de la musique (pratique le violon) et du théâtre amateur. Ses goûts le portent vers la littérature, l’opéra, et l’Italie.

One thought on “La culture sous François Mitterrand en quelques dates”

Commentaire(s)

  • Ah ! TF1 ! Délicieuse privatisation au nom d’un « mieux-disant culturel », la promesse de l’opéra à 20h30, tout ça… Souvenirs, souvenirs.

    mai 10, 2011 at 10 h 17 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *