Théâtre
L’acteur Bernard Dhéran est mort

L’acteur Bernard Dhéran est mort

30 janvier 2013 | PAR Christophe Candoni

L’homme de théâtre Bernard Dhéran est décédé ce dimanche 27 janvier 2013 à l’âge de 86 ans.

Né à Dieppe en 1926, l’acteur français a beaucoup joué au cinéma et à la télévision. Diplômé du Conservatoire national d’art dramatique de Paris et membre de la Comédie-Française, c’est surtout en homme de théâtre qu’il bâtit sa carrière. Entré très jeune en 1953 dans la maison de Molière, il y gravit tous les échelons, devient sociétaire en 1961 puis doyen de la troupe avant de prendre sa retraite en 1989. Il y joue les grands auteurs classiques, de Shakespeare à Musset en passant par Corneille et Molière sous la direction de Jacques Charon, Jean Meyer, Pierre Dux, Jean-Paul Roussillon. Il est des spectacles mythiques dont il fait partie tel La Trilogie de la villégiature mis en scène par le Maître italien Giorgio Strehler avec les comédiens français au théâtre de l’Odéon. Avec cette même troupe, il joue au Festival d’Avignon dans La Tragédie de Macbeth dirigée par Jean-Pierre Vincent.

Bernard Dhéran fréquente également le théâtre privé et principalement le Marigny où il débute à partir de 1947 dans des textes plus contemporains de Kafka ou Camus sous la direction de Jean-Louis Barrault. Il y revient vers la fin de sa carrière, en 2003, et y partage l’affiche avec Robert Hossein et Barbara Schultz dans l’Antigone d’Anouilh mise en scène par Nicolas Briançon. Figure récurrente de l’émission « Au théâtre ce soir », c’est aussi au privé qu’il fait ses dernières apparitions dans des comédies de boulevard. Il joue Toc Toc de Laurent Baffie au Palais-Royal et Personne n’est parfait au théâtre des Variétés qui est sa dernière pièce en 2010.

Une centaine de films de cinéma et de télévision à son actif, Robert Dhéran est aussi un acteur populaire et incontournable sans pour autant occuper le premier plan. Il fait ses débuts devant la caméra de Sacha Guitry dans Le Diable boiteux, Napoléon ou encore Si Versailles m’était conté, puis tourne sous la direction de Clair, Sautet, Lamoureux, Leconte, Berry… Au cinéma, Bernard Dhéran est aussi une voix ou plutôt celle de Anthony Hopkins ou Sean Connery entre autres.

Visuel : capture d’écran

Entrez et Fermez la porte, Jacques Higelin prête sa voix à Marie Billetdoux à l’Essaïon
Gagnez une nuit pour deux à l’Hotel Montmartre mon Amour
Christophe Candoni
Christophe est né le 10 mai 1986. Lors de ses études de lettres modernes pendant cinq ans à l’Université d’Amiens, il a validé deux mémoires sur le théâtre de Bernard-Marie Koltès et de Paul Claudel. Actuellement, Christophe Candoni s'apprête à présenter un nouveau master dans les études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle (Paris III). Spectateur enthousiaste, curieux et critique, il s’intéresse particulièrement à la mise en scène contemporaine européenne (Warlikowski, Ostermeier…), au théâtre classique et contemporain, au jeu de l’acteur. Il a fait de la musique (pratique le violon) et du théâtre amateur. Ses goûts le portent vers la littérature, l’opéra, et l’Italie.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture