Théâtre
[Critique] Tg Stan et sa « Cerisaie » au parfum de fête triste

[Critique] Tg Stan et sa « Cerisaie » au parfum de fête triste

22 octobre 2015 | PAR Matthias Turcaud

Le collectif flamand actualise le texte de Tchekhov tout en lui rendant justice. Une belle réussite. 

[rating=4]

Il y a comme une étrangeté, mais aussi comme un sentiment d’évidence qui émanent de cette Cerisaie version Tg Stan. Les acteurs, tous flamands, parlent français avec un léger accent ; pourtant la pièce de Tchekhov se passe en Russie – et l’on se demande tout du long : « Mais où est-on ? »

Cette particularité langagière et la discrète touche de modernisation – le fameux « Reckoning Song » et son obsédant refrain, « One day baby we’ll be old » d’Asaf Avidan en bande-son – n’empêchent cependant pas de restituer ce qui fait de La Cerisaie une pièce essentielle, d’aller au nerf, et au coeur.

On retient notamment un burlesque suspect, ce tragique qui s’invite brusquement en fin de course et, surtout, ce parfum de fête triste avec ces corps qui s’agitent frénétiquement sur de la musique électronique, entêtante et hypnotique, alors que la cerisaie est sur le point d’être vendue.

L’investissement des différents comédiens permet enfin de faire revivre cette pièce de Tchekhov comme il se doit, et on aimerait féliciter l’entièreté de la troupe.

Crédit photo : Koen Broos.

Pour le site du Maillon, voir ici.

La Cerisaie, de Tchekhov mis en scène par Tg Stan, au Maillon Wacken, 67000 Strasbourg, les 14, 15 et 16 octobre. 

[Interview] Bachar Mar-Khalifé : « Je refuse toute idée de drapeau »
L’agenda des vernissages du jeudi 22 octobre 2015
Matthias Turcaud
Titulaire d'une licence en cinéma, d'une autre en lettres modernes ainsi que d'un Master I en littérature allemande, Matthias, bilingue franco-allemand, est actuellement en Master de Littérature française à Strasbourg. Egalement comédien, traducteur ou encore animateur fougueux de blind tests, il court plusieurs lièvres à la fois. Sur Toute La Culture, il écrit, depuis janvier 2015, principalement en cinéma, théâtre, ponctuellement sur des restaurants, etc. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *