Théâtre

« Quoi / Maintenant » : le théâtre bourgeois anti-bourgeois de tg STAN

« Quoi / Maintenant » : le théâtre bourgeois anti-bourgeois de tg STAN

26 janvier 2018 | PAR Simon Gerard

Quinze couches d’ironie et de cynisme enveloppent les spectacles de tg STAN — en particulier leur dernière production, intitulée Quoi/Maintenant. On ne sait, à l’issue de la représentation, si l’on est finalement parvenu à éplucher jusqu’au dernier degré de l’humour qui se dégage de cette pièce, mettant en scène un couple avec enfant, un ami artiste et une femme de ménage.

Les comédiennes et comédiens de tg STAN sont extrêmement drôles ; mais à chaque éclat de rire, on se demande s’il l’on ne devrait pas plutôt pleurer. Une telle hésitation coupable, diffuse tout au long de Quoi / Maintenant, vient du fait que la troupe met quasi-systématiquement en scène son public le plus fidèle — à savoir, l’intellectuel bourgeois. Déployées sur scène, ces voix rouillées à la fois fortes et trébuchantes sont en réalité les nôtres. Ne rions pas avec tg STAN. Craignons les.

Et craignons les d’autant plus que les dernières mises en scène de la troupe semblent toujours mieux épouser la forme de son audience… Au risque que ce théâtre anti-bourgeois n’en devienne bourgeois lui-même ! La critique cynique de la société est la meilleure arme de cette même société. tg STAN ne libère pas l’occidental blanc de ses stigmates : ils les lui fait tolérer.

Quand on sait que Yasmina Reza a – chose assez rare pour être mentionnée – donné son accord à tg STAN pour une mise en scène du ô combien bourgeois Art, on est en droit de se demander si la troupe n’est pas en train de se perdre dans son propre cynisme. Mais peut être que tg STAN se fout de nous. Peut être que tg STAN se fout de tout le monde. Peut être que tg STAN s’en fout.

Il y a quelques années, la troupe présentait Onomatopée, spectacle inclassable et libéré, anti-narratif et poétique, qui s’achevait par un concerto d’oiseaux joué par des humains. Il n’en faut pas moins pour croire que la troupe belge est encore capable de nous surprendre — et de nous bouger.

Visuel : DR

Infos pratiques

A la folie théâtre
Théâtre Italique
theatre_de_la_bastille

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *