Galerie
L’agenda des vernissages du jeudi 22 octobre 2015

L’agenda des vernissages du jeudi 22 octobre 2015

22 octobre 2015 | PAR Kalindi Ramphul

Cette semaine vit au rythme effréné de l’art contemporain. La FIAC bât bien sûr son plein, mais certaines galeries ont tout de même décidé d’accueillir de nouvelles expositions et de vernir au même moment. Toute La Culture vous propose alors son petit florilège des galeries courageuses et des foires hors FIAC.

Notre agenda spécial FIAC à lire ici.

Foire Cutlog

Depuis son lancement, Cutlog a su attirer l’attention de la presse internationale et a accueilli un nombre important de collectionneurs, de directeurs de musées et d’institutions françaises et étrangères, de curateurs et d’amateurs d’art. Depuis son ouverture, cutlog a accueilli plus de 50 000 visiteurs. Des visiteurs curieux de connaitre la création internationale actuelle et une programmation riche en événements culturels et artistiques grâce à un programme de conférences, de projets curatoriaux, de performances et d’événements emblématiques de la foire. En soirée, une ambiance After-foire s’installe dans un esprit festif entre artistes, musiciens, professionnels et amateurs d’art.

Lire l’article Toute La Culture sur la polémique FIAC contre Cutlog de 2014 ici.

Foire Cutlog4, place St-Germain-des-Prés 75006 Paris

Outsider Art Fair

La troisième édition de l’Outsider Art Fair s’installe du 22 au 25 octobre 2015 à l’Hôtel du Duc, en parallèle à la FIAC 2015. Cette jeune foire, installée depuis 23 ans à New York, met en lumière le meilleur de l’art brut et de l’outsider art.

Outsider Art Fair, Hötel du Duc, 14 Rue de Saint-Simon, 75007 Paris

Marian Goodman – Christian Boltansky – Faire-part

A l’occasion du vingtième anniversaire de sa galerie parisienne, Marian Goodman a invité Christian Boltanski à présenter ses nouvelles oeuvres. Le vernissage de l’exposition « Faire-part » se tiendra le jeudi 22 octobre, de 18h à 22h, pendant la semaine de la FIAC. Boltanski est l’artiste français vivant le plus reconnu sur la scène internationale. « Faire-part » sera sa première exposition personnelle à Paris depuis « Monumenta » en 2010.

Le 22 octobre 2015

Galerie Marian Goodman, 79 Rue du Temple, 75003 Paris

Galerie Xippas – Janaina Tschäpe

S’inspirant librement de la faune et de la flore sud-américaines, Janaina Tschäpe conçoit des paysages oniriques qui deviennent progressivement de véritables écosystèmes où la vie se développe et fleurit dans une lumière vive et chatoyante. Oscillant entre abstraction et figuration, l’artiste fait coexister simultanément des échelles variées amplifiant et concentrant les points de référence du spectateur, défiant les lois de l’apesanteur. Elle crée des univers flottants où se côtoient des êtres terrestres, aquatiques et célestes, élaborant ainsi sa propre mythologie personnelle.

Le 22 octobre 2015

Galerie Xippas – 108 Rue Vieille du Temple, 75004 Paris

Galerie Thomas Bernard – Benoît Maire – Nuages et déchets

Benoît Maire, né en 1978 à Pessac, vit et travaille à Paris. Ancien pensionnaire du Palais de Tokyo et étudiant à la Villa Arson, Benoît Maire a mené des études en art et en philosophie, une double formation qu’il fait se rencontrer dans sa pratique artistique en cherchant à donner une forme sensible à des concepts théoriques. Ses productions font souvent références à l’histoire, l’histoire de l’art, la philosophie, la psychanalyse, ou même les mathématiques et la mythologie.
Lauréat du Prix Fondation d’entreprise Ricard en 2010 ex-aequo avec Isabelle Cornaro, on note parmi ses expositions personnelles récentes, la Fondation David Roberts (Londres, 2013), Fondazione Giuliani (Rome, 2013), la Verrière – Fondation Hermes (Bruxelles, 2014). Ses films ont été projetés entre autre au Centre Pompidou (Paris, 2014), à la Cinémathèque de Vancouver (2013) et à la Tate Modern (Londres, 2010).

Le 22 octobre 2015

Galerie Thomas Bernard13 rue des Arquebusiers, Paris 75003.

Galerie Jêrome poggi – Kapwani Kiwanga

Née en 1978 au Canada, Kapwani Kiwanga jouit depuis quelques années d’une attention croissante sur la scène internationale. Après avoir bénéficié depuis le début 2015 de quatre expositions monographiques importantes (Berlin, Londres, Milan, Valence), l’artiste connaîtra une actualité internationale particulièrement dense en octobre avec trois nouvelles expositions personnelles consécutives, à Paris et à Londres.

Le 22 octobre 2015

Galerie Jêrome poggi – 2, rue Beaubourg

Galerie Michel Rein – Fadia Haddad, « Masques/percussions »

Fadia Haddad née à Beyrouth en 1959 et vivant à Paris développe la série des Masques depuis le début des années 2000 : un cosmos d’images fantomatiques et vibrantes qui s’entrechoquent dans une combinatoire infinie (sur toile et sur papier). Chaque tableau résonne comme une séquence autonome issue d’une même chaîne hallucinatoire. La répétition va avec le vertige, produisant ses variations géométriques et chromatiques, de spirale en spirale. Les Masques de Fadia Haddad, par-delà le symbolique, sont les activateurs d’une peinture-cible, où les flèches continuent de pleuvoir même une fois l’oeuvre terminée. Un vortex nous y aspire de ses images qui tambourinent, dégénèrent et crucifient en même temps. Le mouvement incessant du centre vers l’extérieur et de l’extérieur vers le centre est hypnotique, addictif.

Le 22 octobre 2015

Galerie Michel Rein – 42 Rue de Turenne, 75003

Galerie Michel Rein – Abigail de Ville

À l’occasion de sa seconde exposition personnelle à la galerie Michel Rein (après Beyond the Veil, 2012), Abigail DeVille rend hommage à l’Amérique et à ceux qui l’ont faite – des cultures précolombiennes aux esclaves originaires d’Afrique, en passant par les colonies françaises outre-Atlantique jusqu’aux minorités invisibles d’aujourd’hui. Pour ce faire, elle modifie radicalement l’espace d’exposition : « ce que je veux, c’est perturber les espaces qui accueillent mes oeuvres ». Et pour construire, il faut détruire ; récupérer et modifier les objets abandonnés qui nous entourent afin de les regarder d’un oeil neuf.

Le 22 octobre 2015

Galerie Michel Rein, 42, rue de Turenne

Galerie Max Hetzler – Raymond Hains

L’exposition, réalisée en collaboration avec la succession de l’artiste, regroupe des œuvres importantes et inédites. Elle présente une exceptionnelle opportunité de découvrir ou re-découvrir le très riche travail développé par Raymond Hains sur près de six décennies, depuis les photographies des destructions de la guerre en 1944-45, jusqu’aux néons inspirés des nœuds Borroméens de Lacan, créés en 2005.

Le 22 octobre 2015

Galerie Max Hetzler, 57, rue du Temple, 75004, Paris

YIA Art Fair

À l’automne 2015, et pour la deuxième année consécutive, le réseau Marais Culture + s’associe à la YIA Art Fair en présentant des œuvres d’art contemporain dans des sites culturels d’exception. Suite aux débuts prometteurs de ce parcours Hors Les Murs en 2014, les Mairies du 3ème et du 4ème arrondissement, comme les Institutions Culturelles du Marais, se sont mobilisées pour donner plus de visibilité à de jeunes artistes dans un dialogue souvent ouvert avec leur propre programmation. Ce parcours Hors Les Murs réalisé sur des propositions d’Isabelle Chatout, commissaire de cette édition, réunit cette année 14 lieux répartis dans le 3ème et le 4ème arrondissement.

YIA Art fair, du 23 au 25 octobre, Le carreau du temple, 4 Rue Eugène Spuller, 75003 Paris

Visuels : ©DR

[Critique] Tg Stan et sa « Cerisaie » au parfum de fête triste
[Critique] « Made in France » de Nicolas Boukhrief : au coeur d’un réseau djihadiste
Kalindi Ramphul

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *