Théâtre

Castellucci, Regy, Simons, Mitrovic au Festival Reims Scènes d’Europe 2012

24 novembre 2012 | PAR Christophe Candoni

Après le festival « Mettre en scène » qui se termine ce week-end au tnb de Rennes où Thomas Ostermeier a notamment étonné et séduit avec sa version de La Mort à Venise (Voir ICI), après le festival « automne en Normandie »  qui lui bat encore son plein, le spectacle vivant international s’apprête à prendre ses quartiers à partir du 29 novembre à la Comédie de Reims que dirige Ludovic Lagarde dans le cadre du festival « Reims Scènes d’Europe ». Pour sa quatrième édition, le festival interrogera les thèmes de la frontière et de l’exil.

Théâtre, danse, musique, performance, exposition et art contemporain, cirque, jeune public, cinéma, lectures, rencontres et conférences, sont au carrefour d’une programmation prometteuse et interdisciplinaire qui comporte une quarantaine de manifestations venant de toute l’Europe et accueillies sur sept scènes rémoises.

« L’utilité du festival Reims Scènes d’Europe est plus forte que jamais. Mais pas seulement. Toutes les occasions de rencontres européennes sont urgentes : nous savons combien, les artistes sont heureux de se retrouver et d’échanger leurs expériences, leurs témoignages, leurs engagements » expliquent les organisateurs, et c’est pourquoi, « l’identité du festival Reims Scènes d’Europe se précise, dans ce qu’elle rend bien compte de la diversité des écritures européennes, avec un mélange surprenant de grands textes classiques, de théâtre documentaire. Sans oublier les écritures chorégraphiques et performatives, toujours plus innovantes ».

Au programme, des pointures familières des publics festivaliers comme l’artiste plasticien et metteur en scène italien Roméo Castellucci présent avec The Four Seasons Restaurant et Bucchettino, vus et admirés par Amélie Blaustein-Niddam respectivement à Avignon cet été et aux Abbesses à Paris plus récemment.

Deux spectacles sont également proposés par la metteuse en scène Sanja Mitrovic qui présentera en ouverture de festival « A Short History Of Crying » et « Crash Course Chit Chat » dont ce sera la première en France.

D’importantes reprises sont attendues avec le Néoplanète d’Arpad Schilling diversement apprécié lors de son passage à Chaillot, O Mensch ! de Pascal Dusapin qui en réalise à la fois la composition musicale et la mise en scène, et la dernière pièce de Claude Régy, La Barque le soir, créée aux ateliers Berthier en début de saison.

Quant à la nouvelle génération française, elle sera représentée par Ludovic Lagarde, Benjamin Duval, ou encore Mikael Serre, acteur et metteur en scène franco-allemand, invité à présenter ses spectacles aussi bien au Maxim Gorki Theater et à la prestigieuse Schaubühne de Berlin qu’à la Ferme de Buisson et au Nouveau Théâtre de Montreuil.

Un des temps forts du festival sera la venue du Toneelgroep Amsterdam. La troupe dirigée par Ivo van Hove, l’une des plus inventives et novatrices à l’heure actuelle en Europe, régulièrement invitée à la Maison des arts de Créteil, présentera pour deux représentations une adaptation de Macbeth. La tragédie sanguinaire de Shakespeare sera montée par le metteur en scène de théâtre et d’opéra néerlandais et directeur artistique depuis le début des années 2000 de plusieurs théâtres allemands, Johan Simons que l’on connait peu en France. Il a pourtant signé quelques productions intéressantes et controversées à l’Opéra de Paris (Simon Boccanegra de Verdi et Fidelio de Beethoven) et un Casimir et Caroline d’Horvath dans la Cour du Palais des Papes au Festival d’Avignon puis aux Amandiers-Nanterre.

 

Face à notre apocalypse, réinvestir le monde ?
Niko le petit renne 2, pour Noël un bel hymne à la famille recomposée
Christophe Candoni
Christophe est né le 10 mai 1986. Lors de ses études de lettres modernes pendant cinq ans à l’Université d’Amiens, il a validé deux mémoires sur le théâtre de Bernard-Marie Koltès et de Paul Claudel. Actuellement, Christophe Candoni s'apprête à présenter un nouveau master dans les études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle (Paris III). Spectateur enthousiaste, curieux et critique, il s’intéresse particulièrement à la mise en scène contemporaine européenne (Warlikowski, Ostermeier…), au théâtre classique et contemporain, au jeu de l’acteur. Il a fait de la musique (pratique le violon) et du théâtre amateur. Ses goûts le portent vers la littérature, l’opéra, et l’Italie.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *