Théâtre
Anna Novion met en scène Jean-Pierre Darroussin dans Rimbaud en feu, au Théâtre Antoine

Anna Novion met en scène Jean-Pierre Darroussin dans Rimbaud en feu, au Théâtre Antoine

09 février 2022 | PAR Geraldine Elbaz

Jusqu’au 12 mars 2022, le Théâtre Antoine présente Jean-Pierre Darroussin dans Rimbaud en feu de Jean-Michel Djian, mis en scène par Anna Novion. Un monologue flamboyant porté par un comédien incarné.

Et si Rimbaud n’était pas mort en 1891 ? Et si nous pouvions l’écouter penser à 70 ans, depuis sa chambre d’un hôpital psychiatrique à Charleville ?

Pour le premier seul en scène de Jean-Pierre Darroussin, orchestré par sa femme Anna Novion, c’est son ami écrivain, journaliste, réalisateur et politologue Jean-Michel Djian, spécialiste de Rimbaud, qui a imaginé pour lui un autre destin à l’illustre poète maudit.

Jean-Michel Djian et Jean-Pierre Darroussin ont eu l’idée pendant le confinement de créer un spectacle sur les réflexions qu’aurait pu avoir Arthur Rimbaud s’il avait vécu au-delà de ses 37 ans. Djian écrit alors une uchronie, fiction littéraire dans laquelle l’auteur imagine une vie prolongée du poète, comme l’avait fait dans un autre genre Thierry Beinstingel en 2016.

Nous sommes donc en 1924 dans la ville de naissance de Rimbaud. L’auteur du bateau ivre a toujours ses deux jambes et le génial septuagénaire est interné dans un institut psychiatrique.

Nous découvrons le comédien en jogging Adidas bleu et chaussettes trouées. Il déambule entre une petite table blanche et un lit superposé. Le plateau est délimité par un néon coloré, symbole de l’enfermement. Sous son oreiller, il cache une bouteille d’absinthe. Les cheveux ébouriffés et le regard halluciné, il nous livre un monologue enflammé.

Génie en feu, à la fois taciturne et volubile, son discours est alternativement réflexif et emporté. La mise en scène précise, chirurgicale, efficace, expose une chorégraphie de l’emprisonnement, où les gestes limités et répétitifs soulignent l’état psychologique du personnage.

En proie à ses névroses, à ses passions et ses débordements, Rimbaud revient sur ses années d’écriture, sur sa jeunesse fougueuse et sur ses rêves d’antan. Il convoquera entre autres Paul Verlaine, Alfred Jarry ou Léo Ferré. Il s’interrogera sur l’âme et son poids.

Est-il fou ? Fantaisiste ? Philosophe ? Quelle analyse du monde aurait eu Rimbaud s’il avait vécu au XXè siècle ? L’âme du poète est-elle immortelle ?

 

 

Visuel : (c) affiche

Rimbaud en feu

De Jean-Michel Djian

Avec Jean-Pierre Darroussin

Mis en scène par Anna Novion

Au Théâtre Antoine 

Jusqu’au 12 mars 2022

Sabine Longin est nommée directrice générale du musée Picasso
Une introduction musicale au flamenco par Claude Worms
Geraldine Elbaz
Passionnée de théâtre, de musique et de littérature, cinéphile aussi, Géraldine Elbaz est curieuse, enthousiaste et parfois… critique.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture