Performance

« Opening Night » : Isabelle Adjani et Cyril Teste interrogent l’acte de création

« Opening Night » : Isabelle Adjani et Cyril Teste interrogent l’acte de création

10 mars 2019 | PAR Sarah Reiffers

Le jeune metteur en scène Cyril Teste présente à Angers sa nouvelle création, Opening Night, avec Isabelle Adjani dans le rôle titre. Une pièce qui, s’amusant à semer la confusion chez ses spectateurs comme chez ses personnages, interroge sur l’acte de création et laisse quelque peu indécis.

 

Un an après le très acclamé Festen, Cyril Teste et son Collectif MxM sont de retour sur scène et autour de la caméra avec Opening Night, une adaptation du film de John Cassavetes. Le metteur en scène y reprend son savant mélange entre théâtre et cinéma, appelé « performance filmique », et s’offre la présence d’Isabelle Adjani dans le rôle titre. Avec, à ses côtés, les acteurs Morgan Lloyd Sicard, Frédéric Pierrot, et la participation de Zoé Adjani. Autant dire que cette nouvelle création, présentée jeudi soir à Angers, était attendue de pied ferme.  

Ode à la créativité et au métier d’acteur, Opening Night raconte les tourments et conflits de Myrtle Gordon, actrice « qui n’a plus à prouver qu’elle est actrice »,  quelques jours avant la première de sa nouvelle pièce. Myrtle est hantée par la mort d’une jeune fille, Nancy, renversée par une voiture alors qu’elle était venue l’acclamer. Myrtle croit se reconnaître en Nancy, dont le visage prend la place de son propre reflet dans un miroir, et dont la maison, décor impersonnel, semble exposer froidement des fragments de son passé. Mais au fond, peu importe l’histoire, ou « le produit » comme l’appelle Cyril Teste : ce qui compte réellement est le processus, l’écriture d’une œuvre. Ce qui se passe dans les coulisses, ou pendant les répétitions. Ce qui est habituellement effacé par l’illusion théâtrale pendant la représentation.

Avec Opening Night Cyril Teste pousse ainsi un peu plus loin ce qu’il avait déjà amorcé dans ses précédentes créations : le gommage des frontières entre l’illusion (le théâtre) et la réalité. La structure de la pièce ne s’appuie pas sur une succession d’actions (schéma que l’on connaît tous très bien), mais sur une superposition de couches perméables, traversées par les mêmes thèmes : l’acte de création, l’examen de conscience, le désir ou le non-désir de jouer un rôle. Sur scène, les « je » prononcés correspondent à la fois à un rôle et à soi-même ; avec un niveau en plus pour Myrtle, dont les questionnements quant à son art (si je joue comme tout le monde s’attend à ce que joue, alors ma carrière s’en retrouve limitée, s’exclame-t-elle) renvoient automatiquement (dans l’esprit du spectateur du moins) à ceux d’Isabelle Adjani elle-même.  Plus qu’un message, c’est une impression que la pièce délivre : la confusion née lorsque l’identité ou l’art perd ses repères.

Paradoxalement, Opening Night ne peut se regarder et s’apprécier qu’avec une sorte de distance perplexe. Tout y est (trop ?) impeccable et impersonnel : la mise en scène, parfaitement maîtrisée ; les lumières, froides ; le décor, symétrique ; et le jeu des trois interprètes,  sobre, et qui ne cherche pas à émouvoir. Le pas lourd, parée de vêtements noirs et asexués (aussi asexués que se sent son personnage) et le visage caché derrière d’épaisses lunettes noires comme celles de l’originale Myrtle (interprétée par la grande Gena Rowlands), Isabelle Adjani alterne entre façade froide et visage torturé par l’émotion.  Bienveillante et généreuse au salut, elle y restera cependant presque robotique, effectuant encore et encore les mêmes mouvements comme si la répétition continuait.  

Opening Night. Du jeudi 7  au samedi 16 mars à Angers ; du 26 au 30 mars à Lyon ; du 6 au 12 avril à Annecy ; et du 3 au 26 mai à Paris.

Visuels : Simon Gosselin

 

J’avais encore tellement de choses à te dire… maman…
« MERCI », la révolte joyeuse des comédiens gronde A La Folie Théâtre !
Sarah Reiffers

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *