Théâtre
« MERCI », la révolte joyeuse des comédiens gronde A La Folie Théâtre !

« MERCI », la révolte joyeuse des comédiens gronde A La Folie Théâtre !

10 mars 2019 | PAR Aurélie Brunet

C’est dans les coulisses cachées d’une création de pièce que nous convie avec humour la Compagnie de l’Absinthe, fondée en 2011 par Wilhem Mahtallah. Dans un rire cathartique diablement efficace, MERCI rassemble les comédiens, les professionnels du spectacle comme les spectateurs. Lumière !

Par Aurélie Brunet

Le secret des coulisses du monde du théâtre enfin dévoilé
« Des auditions en passant par les répétitions jusqu’au jour de la première : vous saurez tout sur les secrets du théâtre…Même le plus moche. »
Par cette création jouissive et irrévérencieuse, la jeune Compagnie de l’Absinthe ambitionne de lever le rideau sur « l’immontrable », ce que les acteurs cachent et ce que les spectateurs ignorent. Dans la grande et belle salle d’A La Folie Théâtre, le spectateur suit le fil de la création théâtrale à travers le personnage cocasse de Jacques Guerrera-Coste, metteur en scène « audacieux », dépassé et engoncé dans sa chemise rebelle qui dépasse chroniquement de son pantalon. Sa création ? « Versailles, le palais des venins ». Mais la vraie comédie se passe en réalité dans les coulisses avec des comédiens névrosés à souhaits (qui ont un avis sur tout), une scénographe allumée (à la limite du burnout créatif), et un scénario pointu et ambitieux, où tous les revirements de situation (et de costumes) sont possibles…

La pépite MERCI ou le système D. intelligent, hilarant et extravagant à la fois
Des répétitions chahuteuses, à l’élaboration du décor, en passant par des essayages de costumes contestés et des rendez-vous de production douteux : le désastre est annoncé et la troupe ne sera pas épargnée… Dotée d’un jeu de jeunes comédiens piquant et juste, la pièce divertit mais remplit également son rôle de pédagogie sur les métiers du spectacle vivant. Les échanges « ping-pong » entre les personnages sont parfaitement maîtrisés. Le public, invité même à participer, se prend au jeu de cette farce indomptable et rafraîchissante qui fait mouche. MERCI est un moment de théâtre grinçant formidable, qui ose. Parfois peut-être un peu trop pour les mirettes chastes de certains spectateurs… Une chose est sûre, vous ne verrez plus jamais le spectacle vivant comme avant !

MERCI, création théâtrale par la Compagnie de l’Absinthe. Texte et mise en sce?ne : Wilhem Mahtallah. Avec : Alexandra Branel, Lison Chalmet, Alix Kuentz, Wilhem Mahtallah, Jean-Denis Marcoccio, Raphaël Plockyn, Eve Saint-Louis, Lucie Tarrade, jusqu’au 13 avril 2019 A La Folie Théâtre (Paris 11), tous les jeudis, vendredis et samedis à 21h30. Informations et réservations : 01 43 55 14 80 – http://www.folietheatre.com/

visuels : photos officielles et affiche

« Opening Night » : Isabelle Adjani et Cyril Teste interrogent l’acte de création
Dj Arafat renaît des ses cendres [Interview]
Aurélie Brunet
Aurélie Brunet est journaliste depuis 2015. Elle explore les arts à Paris pour TouteLaCulture et d'autres médias.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *