Performance
« Les Merveilles » d’Yvan Clédat et Coco Petitpierre : un autre Moyen-Âge

« Les Merveilles » d’Yvan Clédat et Coco Petitpierre : un autre Moyen-Âge

28 juin 2021 | PAR Simon Théodore

Proposé en association avec le TJP Centre Dramatique National de Strasbourg et le Maillon dans le cadre des Narrations du Futur, Les Merveilles de Clédat et Petitpierre met en scène des créatures étranges. Au programme de ce spectacle, Sciapodes, Blemmyes et Panotéens…

Dans la petite salle du Maillon, le noir est total. Quelques étoiles brillent au rythme des notes de musique qui résonnent. Ces lumières scintillent de plus en plus vite avant l’arrivée des comédiens. Lorsque l’aube apparaît, le public découvre un autre monde, fait de plantes géantes et d’êtres étranges : une créature sans tête, une autre dont le tronc et le pied géant ne font qu’un, une troisième dotée d’immenses oreilles lui permettant de s’envelopper pour dormir. Pendant un peu plus d’une heure, elles évoluent ensemble, tentent de communiquer et de mener à bien différents projets.

Toutes ces créatures portent des noms aussi atypiques que leurs physiques. Il s’agit de Sciapodes, de Blemmyes ou encore de Panotéens. Elles proviennent d’imaginaires anciens, ceux de l’Antiquité et du Moyen-Âge. Pour cette création d’Yvan Clédat et de Coco Petitpierre, l’objectif est alors de faire évoluer ces figures fantastiques et difformes dans un univers très contemporain. Dotées de capteurs sonores, ils se déplacent en émettant des bruits singuliers. Associé à ce décor verdoyant, l’effet n’est parfois pas sans rappeler l’univers de certains jeux vidéo pour enfants.

Il se dégage alors une dimension drôle et poétique lorsqu’elles essaient de se déplacer, de communiquer ou de s’associer aléatoirement pour créer un nouvel être tout aussi étrange. Les Merveilles s’avère donc être un projet ambitieux, très orignal mais le message est parfois difficile à déchiffrer. L’intérêt réside plutôt dans la découverte de ces créatures et la mise en scène d’un folklore et de témoignages d’auteurs antiques et médiévaux de manière très contemporaine.

En somme, Les Merveilles d’Yvan Clédat et Coco Petitpierre est un spectacle agréable et fantaisiste durant lequel le couple d’artistes perpétue la tradition de donner vie à des êtres nés des nombreux imaginaires passés.

Les Merveilles est un spectacle à découvrir au Maillon le dimanche 27 juin à 17h.

Visuels : © Yvan Clédat

« Chez toi », comment créer sa famille loin de chez soi
La playlist des amours d’été
Simon Théodore

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture