Performance
« La Gouineraie », la satire poétiquement puissante du Jerk Off 2020 !

« La Gouineraie », la satire poétiquement puissante du Jerk Off 2020 !

25 septembre 2020 | PAR Chloé Coppalle

Cette année, le festival Jerk Off fêtait sa 13ème édition ! Dans ce cadre, il programmait vendredi 18 septembre La Gouineraie au Point Éphémère, un spectacle produit et joué par Rebecca Chaillon et Sandra Calderan, qui parlait de l’homosexualité en campagne. Une pièce drôle, touchante, qui a finit sous un tonnerre d’applaudissements !

Le spectacle est articulé autour de deux parties narratives : tout d’abord, celle où Rébecca Chaillon raconte son histoire, sans vulgarité et sans gratuité. Portée par l’émotion, elle offre un moment émouvant qui tient la salle. Puis, c’est à deux qu’elles proposent une analogie entre la vache et la femme, toutes les deux comme nourricières, mais pas seulement dans le sens de celle qui donne à manger, plus largement dans le sens de celle qui porte la famille, en caricaturant jusqu’au bout les charges familiales parfois trop délimitées entre celles des pères et celles des mères. Cette analogie, déjà évoquée en 1993 dans l’ouvrage Femmes, art et pouvoir, de l’historienne de l’art américaine Linda Nochlin pour étudier La nourrice, de Berthe Morisot, pouvait facilement être maladroite. Pourtant, c’est justement une pièce très fine que proposent les deux comédiennes, en évitant toute lourdeur, et toute facilité que pouvait dangereusement risqué un tel sujet. C’est justement avec beaucoup de perspicacité et de poésie que les deux comédiennes entraînent le public.

Introduit par Rose hérésie en première partie, spectacle parlant lui aussi de l’homosexualité par une dérision de l’homophobie, le ton de la soirée était lancé : celui de la comédie et de la satire. « Après les gouines des villes, voici les gouines des champs » introduit avec humour Rebecca Chaillon pour ouvrir le spectacle. La Gouineraie est un titre ironique qui fait référence aux cerisaies ou aux roseraies, fermes dédiées à l’élevage du végétal dont elles portent le nom. Situer la satire en milieu rural n’est pas nouveau pour Rébecca Chaillon, qui avait déjà proposée au Festival d’Avignon 2019 Sa bouche ne connait pas de dimanche, qu’elle jouait et avait mis en scène l’acteur Pierre Guillois, lauréat du Molière de la meilleur comédie en 2017 pour Bigre. Pour Jerk Off 2020, elle reprend ce concept avec Sandra Calderan, directrice artistique de la compagnie des Hauts Parleurs.
Et en attendant le spectacle, le Point Éphémère exposait
les portraits autant sublimes qu’aboutis de la photographe Marie Rouge, que les spectateurs de Jerk Off 2020 avaient vraiment eu la chance de découvrir cette année ! 

Un grand bravo !

 

Visuel : ©GraphiqueCollé-10

La Gouineraie, Jerk Off 2020, Le Point Éphémère, vendredi 18 septembre, 20h, précédé par Rose Hérésie, mis en scène et interprété par Élodie Petit et Marie Milon

Marie Rouge : @lesjouesrouges Instagram

L’appropriation culturelle fait déprimer Jaha Koo au Festival d’Automne
Nicolas Bedos : bas les masques !
Chloé Coppalle

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *