Opéra

La jeunesse donne de la voix pour Mozart

La jeunesse donne de la voix pour Mozart

23 septembre 2019 | PAR Sarah Reiffers

Angers Nantes Opéra a lancé sa saison 2019-2020 avec brio vendredi dernier au Grand Théâtre d’Angers. La soirée était placée sous le signe de la jeunesse et de Mozart.

La saison 2019-2020 d’Angers Nantes Opéra s’est ouverte avec brio vendredi soir à Angers. Au programme : beaucoup de Mozart, et surtout beaucoup de jeunesse puisque trois jeunes lauréats (ils ont tous moins de trente ans) du prestigieux concours Voix Nouvelles 2018 étaient invités pour l’occasion. Le concours Voix Nouvelles a déjà révélé, entre autres, Natalie Dessay et Karine Deshayes. Les trois lauréats étaient accompagnés de Julien Masmondet à la direction musicale, et du baryton Marc Scoffoni au chant. A noter que Marc Scoffoni est artiste résident d’Angers Nantes Opéra cette saison et qu’on le retrouvera notamment dans Madama Butterfly  en mai prochain.

Pendant presque deux heures, les quatre solistes ont interprété une quinzaine d’airs extraits des plus belles œuvres de Mozart : Les noces de Figaro, Don Giovanni, La flûte enchantée… Le tout entrecoupé de fragments de la célèbre Symphonie n° 40 interprétés par L’Orchestre National des Pays de la Loire. Si les solistes ont rivalisé de talent, chacun a su imposer sa présence et son timbre particulier et récolter les applaudissements chaleureux du public.  A la virtuosité et la voix claire de la soprano Caroline Jestaedt se sont succédé le baryton malicieux de Marc Scoffoni et l’expressivité chaleureuse d’Anas Seguin et d’Hélène Carpentier. Grâce à eux, la musique de Mozart a résonné dans toute sa splendeur et sa complexité. Et n’en n’a pas fini de nous ravir les oreilles.

Les prochains rendez-vous d’Angers Nantes Opéra sont à découvrir en cliquant ici.

Visuel : ©Angers Nantes Opéra / Caroline Jestaedt

« Dogs Don’t Wear Pant’s » de J-P Valkeapaa : un drame sur fond de sadomasochisme [critique]
Manu Payet à L’Olympia pour les dernières de son spectacle « Emmanuel »
Sarah Reiffers

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *