Humour

Manu Payet à L’Olympia pour les dernières de son spectacle « Emmanuel »

Manu Payet à L’Olympia pour les dernières de son spectacle « Emmanuel »

23 septembre 2019 | PAR Sarah Dray

Les 21 et 22 septembre, Manu Payet jouait pour la dernière fois son spectacle « Emmanuel » sur la scène de l’Olympia. Fidèle à lui-même, avec beaucoup de sobriété et d’élégance, il a séduit la salle avec son humour à la fois personnel et universel.

Manu Payet, c’est un peu comme ce vieux pote qu’on n’a pas vu depuis longtemps mais qu’on retrouve avec toujours autant de plaisir, comme si on l’avait quitté la veille. Manu, c’est aussi ce vieux pote qui nous fait rire « à l’ancienne », en nous racontant les soirées trop arrosées, en nous passant la musique qu’on aime, en nous parlant de sa femme… Il fait de ses petites anecdotes personnelles, des moments de vie universels qui sont arrivés à chacun. Il a ce talent dans l’écriture et dans la narration.

Et puis Manu, c’est le mec qui a eu des parents qui ressemblent aux nôtres. Un père un peu trop autoritaire, une mère prof de catéchisme, mais au fond des parents attentionnés et attentifs à leurs enfants. Il en parle avec beaucoup de tendresse, en les moquant mais sans trop les écorcher comme un fils respectueux, aimant et nostalgique de son enfance à la Réunion.

Ce qu’on aime aussi chez Manu Payet c’est qu’il nous parle de ses origines mais sans tomber dans l’humour « ethnique » qui est déjà bien assez présent chez les humoristes parisiens en ce moment. Même les quelques clichés qui sont énoncés le sont avec bienveillance et réalisme, sans en faire trop.

Si on devait définir l’humour de Manu, on dirait que c’est un humour « classique », au sens élogieux du terme, dans la valeur sûre du stand up, qu’on aime et qui nous fait toujours autant rire. Un homme, un micro, et des histoires simples et drôles.

Si on osait, on émettrait une réserve sur la fin du spectacle, le dernier sketch étant un peu trop long et laborieux et ne faisant pas honneur au reste du spectacle. Soulignons néanmoins l’endurance de l’artiste qui est sur scène presque deux heures complètement seul, sans faiblir.

La salle le lui rend bien, par des rires spontanés pendant le spectacle puis une standing ovation à la fin du spectacle. Manu Payet savoure ce moment qui vient clôturer parfaitement une tournée à travers la France pour ce spectacle « Emmanuel », qui a reçu une nomination au Molière 2018 du meilleur spectacle d’humour

Nul doute que les fans de Manu Payet attendront avec impatience le prochain spectacle de l’artiste et qu’ils se presseront pour venir l’applaudir encore une fois, comme ils le font depuis douze ans.

Visuel :© affiche du spectacle

 

 

 

 

La jeunesse donne de la voix pour Mozart
Bauhaus 1919-1933 : l’ouvrage de référence sur l’école d’art et de design allemande !
Sarah Dray

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *