Opéra
Irons-nous en Belgique et aux Pays-Bas la saison prochaine ?

Irons-nous en Belgique et aux Pays-Bas la saison prochaine ?

04 juin 2020 | PAR Paul Fourier

Alors que le déconfinement se précise de plus en plus, que les conditions de circulation s’assouplissent, mais que la visibilité reste très limitée sur l’avenir, rêvons un peu sur les éventuels voyages que nous ferons (peut-être). Aujourd’hui nos voisins belges et néerlandais.

Cet article est basé sur les saisons déjà dévoilées, mais repose sur des programmations encore bien aléatoires (vérifier les éventuelles modifications sur les sites des Opéras). Petit tour d’horizon, avec quelques spectacles choisis, dans ces grands théâtres.

Au théâtre de la Monnaie de Bruxelles :

  • Ajustant sa programmation, le Théâtre de la Monnaie programme, les 12 et 13 septembre, Is this the end?, un pop requiem inspiré de l’épidémie en cours et composé par Jean-Luc Fafchamps. Le livret d’Éric Brucher nous met face à une adolescente bloquée entre la vie et la mort et confrontée à d’autres protagonistes qui évoluent dans un état transitoire : celui des « consciences en partance » (mise en scène : Ingrid von Wantoch Rekowski ).
  • La Monnaie enchainera avec la création mondiale de The Time of Our Singing, un nouvel opéra du compositeur belge Kris Defoort, basé sur le roman éponyme de Richard Powers. Trois enfants issus de l’union d’un physicien juif allemand et d’une chanteuse afro-américaine, vont devoir affronter les conséquences de la ségrégation à travers leur passion commune pour la musique… (direction musicale : Kwamé Ryan, mise en scène : Ted Huffman)
  • En septembre – octobre, suivra The Sleeping Thousand du compositeur Adam Maor et du librettiste Yonatan Levy sur le conflit israélo-palestinien (direction musicale : Elena Schwarz, Antonin Rey, mise en scène: Yonatan Levy)
  • En octobre – novembre, ce sera Die Tote Stadt de Korngold avec Roberto Sacca et Marlis Petersen (direction musicale : Lothar Koenigs, mise en scène : Mariusz Trelinski)
  • En décembre, on pourra voir Falstaff, le chef-d’œuvre de Verdi avec (en alternance) Roberto Frontali, Werner van Mechelen, Mattia Olivieri, Lionel Lhote, Raul Gimenez, Myrto Papatanasiu, Anne-Catherine Gillet, Elena Galitskaya, Angelique Noldus, Daniela Barcellona… (direction musicale : Alain Altinoglu, mise en scène : Laurent Pelly)
  • En janvier – février, ce sera Le tour d’écrou de Benjamin Britten avec John Graham-Hall, Sally Matthews… (direction musicale : Ben Glassberg, mise en scène : Andrea Breth
  • En mars- avril, avec Bastarda, le metteur en scène Olivier Fredj et le chef d’orchestre Francesco Lanzillotta proposeront un mixage de la tétralogie officieuse de Donizetti basée sur le destin d’Élisabeth 1re d’Angleterre (Elisabetta al castello di Kenilworth, Anna Bolena, Maria Stuarda et Roberto Devereux). Se succéderont sur scène, pour ce marathon lyrique de six heures, réparties en deux soirées, Davinia Rodriguez, Salome Jicia, Enea Scala, Sergey Romanovsky, Vittorio Prato… 
  • On restera dans la dynastie Tudor en avril-mai, avec Henri VIII de Camille Saint-Saëns, avec Laurent Naouri, Véronique Gens, Nora Gubisch, Paul Gay, Werner van Mechelen, Enguerrand de Hys, Ludivine Gombert… (direction musicale : Alain Altinoglu, mise en scène : Olivier Py)
  • La saison se terminera avec Parsifal, le testament de Richard Wagner avec Julian Hubbard, Marina Prudenskaya et Elena Zhidkova (en alternance) , Andrew Schroeder,  Kurt Gysen, Gabor Bretz(direction musicale : Alain Altinoglu, mise en scène : Romeo Castellucci)

À l’Opéra Royal de Wallonie (Liège) :

L’Opéra de Liège fête ses deux cents ans et la saison est à la hauteur de l’évènement !

  • Elle débutera, en septembre, avec une Mimi star dans La Bohème ; Angela Gheorghiu (en alternance avec Jessica Nuccio) vivra son histoire d’amour tragique avec Stefan Pop (en alternance avec Marc Laho)… (direction musicale : Frédéric Chaslin, mise en scène : Stefano Mazzonis di Pralafera)
  • En octobre-novembre, on retrouvera la mise en scène de Hamlet de Cyril Testé (créée à l’Opéra comique), cette fois-ci avec Lionel Lhote, Jodie Devos, Béatrice Uria-Monzon, Nicolas Courjal… (direction musicale : Patrick Davin)
  • Le 6 novembre, Jonas Kaufmann sera en récital, accompagné par l’orchestre Royal de Wallonie-Liège (direction : Speranza Scapucci)
  • En novembre, on retrouvera le vétéran Leo Nucci aux côtés de Patrizia Ciofi et René Barbera dans La Traviata (direction musicale : Speranza Scapucci, mise en scène : Stefano Mazzonis di Pralafera)
  • En décembre, La Belle Hélène sera mis en scène par Michel Fau avec Julie Robard-Gendre, Reinoud van Mechelen, Michel Fau, Patrick Bolleire, Jean-Claude Saragosse, Romain Dayez… (direction musicale : Bruno Membrey)
  • Le 8 janvier, ce sera au tour de Juan-Diego Florez d’être en récital, accompagné par l’orchestre Royal de Wallonie-Liège (direction : Christopher Franklin)
  • En janvier-février, Le Turc en Italie de Rossini sera mis en scène par Fabrice Murgia, avec Nino Machaidze, Guido Loconsolo, Bruno de Simone, Diego Godoy, Pierre Doyen… (direction : Giuseppe Finzi)
  • Le 1er février, le belcanto sera à l’honneur avec Jessica Pratt et Lawrence Brownley en récital et en duo (direction : Speranza Scapucci à la tête de l’orchestre Royal de Wallonie-Liège)
  • On retrouvera Jessica Pratt immédiatement ensuite dans les trois visages des Contes d’Hoffmann en mars avec Celso Albelo, Erwin Schrott, Julie Robard-Gendre, Vincent Ordonneau, Maxime Melnik… (direction : Speranza Scapucci)
  • En avril, on pourra voir I Lombardi, un opéra méconnu de Verdi avec Ramon Vargas, Saioa Hernandez… (direction musicale : Daniel Oren, mise en scène : Stefano Mazzonis di Pralafera)
  • Le 1er mai, Nadine Sierra sera en récital, accompagné par l’orchestre Royal de Wallonie-Liège (direction : Lorenzo Passerini)
  • En mai, Cosi fan tutte sera interprété par Cyrille Dubois, Leon Kosavic, Maria Rey-Joly, Josè Maria lo Monaco, Sophie Karthauser, Lionel Lhote (direction musicale : Christophe Rousset, mise en scène : Jean Liermier)
  • En juin enfin, Jodie Devos et Lawrence Brownlee seront de retour, aux côtés de Julie Pasturaud et Patrick Delcour pour La fille du régiment (direction musicale : Jordi Bernacer, mise en scène : Corinne et Gilles Benizio alias Shirley et Dino)

À l’Opéra d’Amsterdam :

  • La saison débute en septembre avec Mefistofele de Boito, avec Christian Van Horn, Charles Castronovo, Olga Busuioc… (direction musicale : Marco Armiliato, mise en scène : Tatjana Gürbaca) (supprimé)
  • En octobre, on assistera à la création de Innocence, le nouvel opéra de Kaija Saariaho, avec Sandrine Piau … (direction musicale : Susanna Mälkki, mise en scène : Simon Stone)
  • En novembre, ce sera le temps de Mozart avec Les noces de Figaro, avec Davide Luciano, Ruzan Mantashyan et Natalia Tanassi (en alternance), Ying Fang, Riccardo Fassi… (direction musicale : Riccardo Minasi, mise en scène : David Bösch) (supprimé)
  • En décembre, on ne sait si l’Égypte sera monumentale dans la mise en scène : Dmitri Tcherniakov pour Aïda, avec Elena Stikhina, Anita Rachvelishvili, Yonghoon Lee, Rafal Siwek, Mika Kares, Markus Brück… (direction musicale : Andrea Battistoni, )
  • En janvier, ce sera le tour de la très belle mise en scène par Barrie Kosky de Agrippina, qui sera interprété par Sarah Connolly, Franco Fagioli, Ying Fang, Gianluca Buratto, Nahuel di Pierro… (direction musicale : Ottavio Dantone)
  • En février, c’est Joana Mallwitz la titulaire du titre de « cheffe d’orchestre de l’année 2019 » (par la magazine Opernwelt) qui dirigera Le Hollandais volant de Wagner. Elza van den Heever y fera ses débuts dan sle rôle de Senta aux côtés de Brian Mulligan, Ain Anger, Benjamin Bruns (mise en scène : François Girard)
  • En mars, Wayne McGregor fera le pont entre la tragédie classique et la chorégraphie contemporaine avec un combiné Oedipus rex (Stravinsky) / From Antigone (Samy Moussa) (direction musicale : Erik Nielsen)
  • En avril, Annette Dasch sera La veuve joyeuse, avec également Henk Poort, Theresa Kronthaler, Thomas Oliemans… (direction musicale : Marko Letonja, mise en scène : Christof Loy)
  • En mai, Marina Rebeka interprètera Anna Bolena aux côtés de Ismael Jordi, Roberto Tagliavini, J’Nai Bridges (direction musicale : Enrique Mazzola, mise en scène : Jetske Mijnssen)
  • En juin, Berlioz sera à nouveau à l’honneur avec La damnation de Faust avec John Osborn, Kyle Ketelsen, Anna Stéphany(direction musicale : François-Xavier Roth, mise en scène : Calixto Bieito)

Visuel : CC BY-NC 2.0 (Opéra d’Amsterdam)

Les films de la programmation ACID Cannes 2020
Valentine Baudouin, Founder’s Future : « Il y a un véritable besoin de recommandation et d’accompagnement pour avoir accès à l’offre culturelle ». 
Paul Fourier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *