Spectacles
Les Francophonies en Limousin, des nouvelles d’Haïti et du Cambodge à Limoges

Les Francophonies en Limousin, des nouvelles d’Haïti et du Cambodge à Limoges

26 septembre 2013 | PAR Christophe Candoni

 

Les Francophonies en Limousin ont trente ans et démarrent aujourd’hui.

« À Limoges, cela fait trente ans que le public a rendez-vous avec de petits morceaux d’humanité, proche ou lointaine, pépites tourbillonnées dans le vent de la langue française. Les artistes invités ont roulé leur bosse dans des réalités bousculantes : le festival est leur endroit de rencontre, de partage. Pour cet anniversaire, le festival des Francophonies se tourne vers l’avenir et fait le pari de la jeunesse. Il s’est donné aussi le projet de faire la part belle à l’écriture, aux auteurs, à la création littéraire : l’histoire du festival doit tout aux écrivains et cette édition est une sorte de retour aux sources. » explique Marie-Agnès Sevestre, la directrice du festival qui se tiendra jusqu’au 5 octobre.

La musique et la danse ouvriront le bal avec, pour la soirée inaugurale ce jeudi 26 septembre,  L’Ouverture du champ conçu par le chorégraphe Heddy Maalem qui a convié et dirigé pour l’occasion des danseurs amateurs de Limoges. Les Hays Babies prendront la suite en musique. Tous les spectateurs sont conviés à un cocktail de bal musette, salsa et rythmes entraînants  et seront conduits vers les Jardins de l’Evêché, pour un final spectaculaire. Avec sa compagnie cette fois, Heddy Maalem présentera sa création Eloge du puissant royaume, avant Radhouane El Meddeb et Thomas Lebrun en tandem pour Sous les pieds le paradis.

Côté théâtre, Limoges recevra avant la cartoucherie et le festival d’automne la mythique troupe du théâtre du Soleil pour la recréation en khmer et avec des acteurs cambodgiens d’un spectacle légendaire L’histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, Roi du Cambodge, la pièce écrite par Hélène Cixous qu’Ariane Mnouchkine avait montée en 1985 avec Georges Bigot dans le rôle-titre.

Ouvert sur le monde, la programmation propose deux ans après le séisme, un focus Haïti à l’occasion duquel, le dramaturge Jean-René Lemoine présentera une version inédite du Jeu de l’amour et du hasard de Marivaux qui, à la lecture, lui paraît être une représentation très actuelle de la société haïtienne, habitée encore aujourd’hui par ce rapport maître-serviteur, fait de cruauté et de bonté, entre affection et condescendance.

Francophonies en Limousin, du 26 septembre au 5 octobre 2013. L’intégralité de la programmation ICI

Les soirées du week-end du 26 septembre
Decevants Amours vulnérables de Desdémonde et Othello aux Amandiers
Christophe Candoni
Christophe est né le 10 mai 1986. Lors de ses études de lettres modernes pendant cinq ans à l’Université d’Amiens, il a validé deux mémoires sur le théâtre de Bernard-Marie Koltès et de Paul Claudel. Actuellement, Christophe Candoni s'apprête à présenter un nouveau master dans les études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle (Paris III). Spectateur enthousiaste, curieux et critique, il s’intéresse particulièrement à la mise en scène contemporaine européenne (Warlikowski, Ostermeier…), au théâtre classique et contemporain, au jeu de l’acteur. Il a fait de la musique (pratique le violon) et du théâtre amateur. Ses goûts le portent vers la littérature, l’opéra, et l’Italie.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *