Jeune Public

« Robin des Bois, la légende… ou presque ! » à l’Apollo Théâtre

« Robin des Bois, la légende… ou presque ! » à l’Apollo Théâtre

24 avril 2015 | PAR Prescillia Rodax

Créé en 2009 au Théâtre Le Temple, le spectacle de Guillaume Beaujolais et de Fred Colas revient à Paris dans un boulevard jeune public original et survolté. Un musical qui ravit petits et grands par son humour burlesque et son ancrage scénique résolument contemporain.

[rating=4]

Un héros charismatique qui vole aux riches pour donner aux pauvres, une princesse au caractère sulfureux mais attachant et des méchants bougrement téméraires : la légende de Robin des Bois est une source d’inspiration inépuisable, mais qui peut vite tomber dans la parodie grossière. Et c’est très justement ce qu’évitent Guillaume Beaujolais et Fred Colas en proposant un boulevard musical délibérément moderne, à l’humour loufoque et à la scénographie colorée et soignée.

Dans le royaume de Nottingham, le petit Prince John (Joel Thomas Wood) profite de l’absence de son frère le roi Richard pour s’emparer du trône. Aidé du Shérif de Nottingham (Régis Olivier), il assouvit sa soif d’or en s’enrichissant sur le dos des plus pauvres. Mais leurs plans machiavéliques vont rapidement être chamboulés par l’arrivée de Robin des Bois (Matthieu Brugot), ce voleur au grand cœur – et à l’orgueil démesuré – qui va tenter de rétablir la justice dans le royaume. Et à peine arrivé au château, le héros de la forêt de Sherwood va faire la rencontre de la princesse Marianne (Fanny Fourquez) et de sa gouvernante, Lady Toc (Camille Favre-Bulle). Pour cette dernière, c’est enfin l’occasion de faire connaître le grand amour à la princesse, et ainsi redorer son blason de fée-marraine.

Devant le décor bigarré du château de Nottingham, le peuple livre en musique son impôt au Shérif. D’emblée, les musiques sont entrainantes et préparent l’arrivée tant attendue de Robin des Bois. Un héros présomptueux, bien plus arrogant et surtout, bien plus drôle que l’original. Car en s’emparant de la légende anglaise, Guillaume Beaujolais ne se contente pas de valoriser les clichés épiques et amoureux du héros, mais verse dans un burlesque bienvenu. Perchées sur ses hauts talons et parfaitement à l’aise dans son costume encombrant, Camille Favre-Bulle incarne à merveille son rôle de fée extravagante, désemparée mais follement positive. Un rôle qui tranche avec l’attitude prosaïque et résolument moderne de Marianne : une princesse des plus contemporaines, qui brise les clichés de la femme au foyer en s’affirmant dans un féminisme mesuré.

Et si les prouesses vocales des héros ne sont pas toujours mises en valeur, le dynamisme exacerbé des comédiens nous les fait vite oublier. Les scènes finement rythmées offrent à chaque personnage son moment de grâce… ou presque, puisque celui de Petit Jean (Kevin Gallon), gentiment désopilant, se retrouve vite désamorcé. Enfin on soulignera l’effort fait sur les costumes (Jackie Tadéoni), chatoyants et burlesques à souhait.

Robin des Bois, la légende… ou presque !, du 18 avril au 2 mai 2015 à l’Apollo Théâtre. Un spectacle écrit par Guillaume Beaujolais et Fred Colas. Mise en scène de Guillaume Beaujolais. Paroles et composition de Fred Colas.

Visuels : © Monster Lab

Infos pratiques

Cannes : la sélection se complète
Delphine Ernotte-Cunci à la présidence de France Télévisions
Prescillia Rodax

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *