Jeune Public

[Critique] « Histoire éphémère » : Thierry Bilisko en a plus d’une dans son sac

[Critique] « Histoire éphémère » : Thierry Bilisko en a plus d’une dans son sac

28 mars 2015 | PAR Matthias Turcaud

Thierry Bilisko, référence dans le monde de l’improvisation, et son acolyte musicien Xavier Ferran proposent en ce moment au Théâtre de la Noue Histoire éphémère, un spectacle destiné à initier les enfants à l’improvisation, tout en les y faisant participer, le temps d’une histoire fugace et inventée en un claquement de doigts pour une séance unique et privilégiée.

[rating=4]

C’est un hommage à l’imaginaire que font cette semaine Thierry Bilisko et Xavier Ferran au Théâtre de la Noue à Montreuil, proposant en un tour de main une histoire à chaque fois différente, faisant de chaque représentation un événement à part entière. Il y a quelque chose de triste, d’émouvant, mais aussi de beau dans ce parti-pris : chacune de ses histoires est d’une grande précarité, sa durée de vie dépendant des capacités mémorielles de chacun.

On peut vous parler de la représentation du 24 mars à laquelle nous avons assisté, mais vous en verrez donc une autre, qui sera totalement différente. On a pu déplorer un peu, pour cette représentation-ci, le manque d’imagination des enfants qui, invités à choisir les ingrédients de l’histoire cuisinée par les toqués Thierry Bilisko et Xavier Ferran, ont jeté leur dévolu sur des denrées assez attendues – un roi et une princesse comme personnage. Seule une fille proposant comme lieu au cinéma a su proposer un challenge d’une certaine envergure, sortant du cadre du conte de fées standard. On invite les enfants des prochaines représentations à faire preuve de davantage d’imagination, à solliciter davantage la fantaisie des deux improvisateurs sur scène – du conteur et du musicien – ainsi que le régisseur lumière, convoqué à un moment à improviser une « lumière de ralenti ».

En ce qui concerne la représentation en tant que telle, on a beaucoup apprécié l’éventail très large de Thierry Bilisko, capable en un ou deux clin(s) d’oeil à passer d’un personnage à un autre tout en assurant un rôle de narrateur. Sa prestation ne manque pas de rythme et de malice – on retiendra un jeu de mots « éphémère » qu’on va se permettre exceptionnellement de livrer ici : « Je ne sais pas si c’est un crapaud qui gonfle, mais en tout cas c’est un crapaud qui commence à me gonfler ». Quantau musicien Xavier Ferran, il épate par sa capacité à suggérer un univers, installer une atmosphère ou ménager un effet de tension en deux ou trois sons seulement, avec aussi un fort séduisant apanage d’instruments de musique très divers. On vous recommande chaudement à découvrir ce spectacle éternellement différent, et éternellement insaisissable.

Crédits photos : Pomme Ballejos.

Histoire Ephémère, avec Thierry Bilisko à la narration et Xavier Ferran, à la musique, au Théâtre de la Noue, 12 place Berthie Albrecht, 93100 – Montreuil. 

Infos pratiques

[Critique] Les Occasionneurs donnent un avant-goût de leur « Songe d’une Nuit d’Eté » à Strasbourg
[Critique] Un « Mariage de Figaro » orgasmique à la Comédie de Reims
Matthias Turcaud
Titulaire d'une licence en cinéma, d'une autre en lettres modernes ainsi que d'un Master I en littérature allemande, Matthias, bilingue franco-allemand, est actuellement en Master de Littérature française à Strasbourg. Egalement comédien, traducteur ou encore animateur fougueux de blind tests, il court plusieurs lièvres à la fois. Sur Toute La Culture, il écrit, depuis janvier 2015, principalement en cinéma, théâtre, ponctuellement sur des restaurants, etc.Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *