Humour
« Julien Courbet se lâche » : Un premier one-man show réussi

« Julien Courbet se lâche » : Un premier one-man show réussi

13 octobre 2013 | PAR Christophe Dard

 

On le voit partout en cette rentrée. Après la télé et la radio, Julien Courbet se lance dans le one-man show. Et pour sa première expérience sur scène, ce n’est pas une arnaque.

[rating=4]

Un animateur télé qui fait son one-man show… On a déjà vu ça avec Cauet et Arthur. Depuis quelques semaines une autre tête de gondole du PAF s’est à son tour lancée sur les planches, Julien Courbet. Si si le Julien Courbet de la petite lucarne avec ses petites lunettes et qui émeut les grands-mères quand il tire les oreilles des vilains escrocs à l’assurance ou aux vacances, entouré par des avocats surexcités. Mais l’animateur de RTL et de TMC (où il a ressorti des cartons Sans Aucun doute depuis le 16 septembre) casse cette image sans pour autant aller jusqu’à « se lâcher » comme le dit l’intitulé du spectacle. C’est Courbet quand même, pas Baffie ou Nicolas Bedos…

Au menu, il est bien sûr question essentiellement de télévision. Julien Courbet imagine ce que pourrait donner Le Jour du Seigneur sur TF1, dit tout haut ce que beaucoup pensent tout bas de L’Amour est dans le Pré sur M6, lance quelques piques à Julien Lepers ou Nagui, se moque des éditions spéciales de BFM TV et règle ses comptes avec France 2, la chaîne qui l’a viré au printemps dernier.

L’ex-animateur de TF1 et de France 2 est à l’aise sur scène comme à la télé ou à la radio. Les blagues s’enchaînent vite (et même un peu trop vite) et il échange beaucoup avec le public. Courbet se moque aussi de lui-même comme lorsqu’il parle de ses publicités pour des fenêtres en PVC alors que des acteurs tournent dans des pubs de parfums ou de vêtements de luxe.
Finalement, on sent qu’être sur les planches le démangeait depuis un moment tel un rêve de gosse. Mais en même temps Julien Courbet a été découvert par Jacques Martin et sa première vocation était la comédie avant de se tourner vers la défense du consommateur. Un regret toutefois: trop de blagues en dessous de la ceinture. On a déjà assez de Jean-Marie Bigard.

Julien Courbet se lâche. Du jeudi au samedi à 20h00 à la Comédie des Boulevards – 39 rue du Sentier – 75002 Paris.

visuels:
-L’affiche du spectacle/ comédiedesboulevards.com
-Une photo promo du spectacle/ artisticrecords.fr

http://www.youtube.com/watch?v=B1gSnBOLwFE

Le parfum a la cote aux éditions du Chêne
Topshop : éclosion des pop-up stores
Christophe Dard
Diplômé d'un Master d'histoire contemporaine et d'une école de radio, Christophe est journaliste, passé notamment par Europe 1. Il travaille depuis 2013 pour Toute la Culture. Compte Instagram : https://www.instagram.com/christophe_dard/?hl=fr

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *