Humour

Jean-Francois Derec rejoue son enfance au judaïsme caché au Off d’Avignon

Jean-Francois Derec rejoue son enfance au judaïsme caché au Off d’Avignon

10 juillet 2018 | PAR Yaël Hirsch

Le comédien de Marche à l’ombre et ancien chroniqueur d’On n’est pas couché livre un One man show tendre et émouvant au Théâtre du Chêne dans une mise en scène de Georges Lavaudant. Un des jolis rendez-vous du Off.

[rating =4]

Le comédien et humoriste avait fait florès avec des sketchs comme « Le téléphone rose » dans les années 2000. Jean-François Derec, de son vrai nom Jean-François Dereczynski, a redécouvert ses origines juives et en fait un spectacle bref, aéré et touchant que le public d’Avignon plébiscite déjà. Délicatement, il revient sur son enfance à Grenoble dans la France de De Gaulle avec une famille peu nombreuse, un père et une sœur évanescents, une mère omniprésente et pas de grands- parents. Lorsque Christine, son amoureuse de 11 ans, lui fait remarquer qu’il est communiste et juif et qu’il a « le zizi coupé en deux », une faille s’ouvre. Juif ? Sur mot d’ordre de la mère, fanatique du profil bas, du comportement caméléon pour faire les choses comme les « bons français », il met la question de côté longtemps. Jusqu’à ce que … insensiblement, un ami l’emmène à la synagogue, il rencontre des juifs séfarades et même un jour il met une kippa…Mais même là, encore, il faut se glisser dans le décor pour passer inaperçu.

Habillé comme sa mère aurait aimé le voir : costume noir et chemise blanche impeccables, Derec fait la ronde de son identité juive en une demie-douzaine de sketchs tendres et touchants. Intime, jamais vulgaire, porté vers le minimaliste avec la mise en scène fantomatique de Lavaudant, l’humoriste nous émeut de petits riens: l’accent polonais de sa mère et  surtout un geste circulaire de la main. Un tic discret qui indique qu’un enfant de la Shoah n’est jamais totalement et vraiment à sa place… même à une soirée people avec Greg le millionaire. A voir.

Le jour où j’ai appris que j’étais juif – Théâtre du Chêne

Visuel : YH

Infos pratiques

Théâtre Jean Marais
Minoterie
theatre_du_chene_noir-compagnie_gerard_gelas

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *