Spectacles
Festival « Petite et grande Marée » à Brest : Le conte à l’honneur pour les petits

Festival « Petite et grande Marée » à Brest : Le conte à l’honneur pour les petits

08 juin 2011 | PAR Laurene Saby

« Le conte, c’est une histoire courte, petite et qui contient de l’éternité. C’est une forme simple, qui à elle seule peut dire la complexité du monde »  affirme Michel Hindenoch, célèbre conteur et musicien. Voilà une belle définition, qui mérite bien un festival. C’est chose faite avec « Petite Marée »  festival destiné aux enfants de 6 mois à 5 ans,  et « Grande Marée »  qui s’adresse aux enfants de plus de 5 ans et à leurs familles. Deux rendez-vous majeurs, un à l’automne, l’autre au printemps, qui rythment le calendrier culturel des enfants et des familles de la région brestoise.

C’est l’Adao, association pour le développement des arts et de l’oralité qui est à l’origine des festivals « Petite et Grande Marées ». Depuis 2001, date de création de « Grande marée » qui est un festival de rencontre  autour du conte et de la parole, le succès est au rendez-vous.  3750 spectateurs pour l’édition 2010 et  pas moins de 2300 bout’choux pour « Petite marée » le festival qui s’adresse aux tout-petits de 6 mois à 5 ans. Le but de ses séances devenus habituelles pour les habitants de Brest ? participer à l’éveil des enfants, permettre la transmission du patrimoine immatériel des contes et des comptines, échanger autour des histoires, pour le plus grand plaisir des enfants, et de leurs parents qui les accompagnent. Les organisateurs du festival font de jolis voeux:  « Un peu de lumière, quelques surprises et des sourires partagés ? Qu’il est doux de se laisser aller au fil des mots, de bercer, de chanter, emporté par les Histoires. Le spectacle se déroule. Les tout-petits s’émerveillent, rêvent, voyagent, imaginent… Les plus grands se souviennent, découvrent, partagent et s’émeuvent. »

Des séances animées par des conteurs pour des enfants émerveillés

Chaque séance, dont le nombre de participants est fixé en fonction de l’âge des enfants, permet à un conteur, à l’aide d’accessoires (instruments de musique, peluches) ou non, d’emmener les petits participants dans le monde des contes. Un monde imaginaire qui très souvent aborde des questions qui touche au quotidien des enfants. Les bénévoles à l’origine de ces festivals originaux et touchants ont une vision concrète du bienfait du conte pour les enfants. Ils en sont de fervents défenseurs et chaque intervention de conteurs qu’ils organisent est un succès. Après l’école, le mercredi ou durant le weekend, ces sessions de contes permettent aux parents de partager un moment de complicité avec leurs enfants. Pour à leur tour, prendre ou reprendre le goût de leur raconter des histoires, le soir à l’heure du coucher. Rappelez-vous, ce moment délicieux et rassurant durant lequel, le temps d’une histoire, vos parents vous faisaient rêver, et faisait de vous l’adulte que vous êtes aujourd’hui. Une belle tradition familiale que celle du conte, à fêter et à entretenir !

 

 


 

Lyre Le Temps à la Machine du Moulin Rouge le 9 juin 2011
Shakira, brune enragée pour son nouveau clip « Rabiosa »
Laurene Saby

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *