Danse

La Briqueterie Centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne, bientôt prête à ouvrir ses studios

La Briqueterie Centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne, bientôt prête à ouvrir ses studios

06 février 2013 | PAR Smaranda Olcese

Les derniers travaux de finition sont encore en cours, des équipes s’affèrent autour et à l’intérieur du bâtiment, l’architecte s’est arraché de justesse à la réunion de chantier pour nous présenter son ouvrage. Daniel Favier, directeur du Centre de développement chorégraphique et de la Biennale de Val-de-Marne est rayonnant : son rêve est devenu réalité. Une certaine fébrilité est de mise : le 20 février, l’équipe va rentrer dans les lieux et le 21 mars, le coup d’envoi d’une nouvelle édition de la Biennale sera donné. Il reste tant de choses à faire !

C’est pourtant le moment propice pour une visite guidée. Le lieu parle de son histoire à travers les murs épais en briques rouges, il affirme, à travers les nervures des magnifiques poutres en acier, son cachet et son élégance XIXème, que l’architecte Philippe Prost a su habilement marier aux volumes contemporains. Danse et architecture partagent un même souci du mouvement, du rythme et de la lumière. Le projet choisi a séduit par l’emplacement des trois studios de danse sous une belle hauteur de plafond, en pleine lumière du jour, et par son ouverture vers la ville. Un porche abritée avec ses gradins place les petits pavillons de banlieue au premier rang, à la fois décor et spectateurs des pièces qui pourront s’y dérouler à la croisée des regards. Le jardin sera un espace de travail et de convivialité à la fois, invitation verdoyante et ombrageuse aux joies du voisinage.

Placé sous le haut patronage de l’ancienne cheminée qui s’élève à 25 m, le bâtiment conserve, d’une certaine façon, sa fonction première de fabrique. Daniel Favier s’est battu pour imposer la production de spectacles de danse comme vocation essentielle de la maison, dans la lignée des Centres de développement chorégraphiques, une dizaine à travers le pays. Ces lieux accueillants, structurants, assurent un véritable brassage de formes et propositions. Axés sur la création, ils sont dédiés aux professionnels, sans pour autant exclure les publics larges. Le studio scène, élégante boite noire au charme discret, minimaliste, offre un généreux plateau, avec une véritable hauteur sous plafond et les installations nécessaires au travail de lumière. Un atelier décors et un atelier costumes s’inscrivent dans une même logique d’accompagnement à la création. Les danseurs seront chouchoutés à la Briqueterie : les moindres détails techniques ont été pensés pour assurer leur confort dans le travail. Ainsi, ce parquet de danse souple, basé sur un système de balles de tennis qui équipe déjà d’autres prestigieuses maisons comme l’Opéra de Paris ou le CCN de Montpellier, ou encore ce système d’aération laminaire qui permet d’éviter les coups de chaud ou de froid sur le plateau.

Tout au long de l’année le public sera convié à des rendez-vous réguliers. Des ateliers du regard et des fenêtres sur la création vont ponctuer une action continue de sensibilisation menée par l’équipe du CDC conjointement avec les écoles et autres institutions de l’éducation nationale, les théâtres municipaux et la MAC de Créteil.

Rendez-vous donc à ne pas manquer à la Briqueterie pour l’inauguration des lieux et l’ouverture de la 17ème édition de la Biennale de Val-de-Marne, sous les auspices du printemps !

Défilé Chanel: un clin d’oeil au mariage et à l’adoption pour tous
Camille Ollagnier : Les Garçons sauvages à Micadanses pour Faits d’hiver
Smaranda Olcese

One thought on “La Briqueterie Centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne, bientôt prête à ouvrir ses studios”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *