Musique
Yves Montand : vingtième anniversaire de sa disparition

Yves Montand : vingtième anniversaire de sa disparition

08 novembre 2011 | PAR Amelie Terranera

Yves Montand nous a quitté le 9 novembre 1991 à Senlis. Demain, il aurait eu 90 ans. Cet homme orchestre qui s’est illustré au music-hall, au cinéma et dans la chanson, est autant célébré pour son talent que pour son charme ravageur et ses engagements.


La jeune génération qui le connaît grâce à son admirable et truculente prestation dans le diptyque Jean de Florette et Manon des sources de Claude Berri, où il incarne le personnage de César Soubeyran dit le Papet, ne saurait pourtant oublier ses chansons populaires, digne d’un titi parisien, telles que Je suis venu à pied, A Paris, Métro, Les mômes de mon quartier ou A bicyclette, et ses reprises d’Edith Piaf ou de Charles Trenet.

Celui qui a commencé sa carrière artistique en tant que chansonnier au music-hall s’illustrera ensuite dans de grands rôles dans des films comme Le salaire de la peur de Georges Cluzot, L’aveu de Costa-Gavras ainsi que César et Rosalie et Vincent, François, Paul… et les autres de Claude Sautet.

Homme de caractère et engagé politiquement, il passera des idéaux communistes au courant libéral, Yves Montand est aussi célèbre pour avoir fait chavirer le cœur de Marilyn Monroe alors qu’il était marié à la talentueuse actrice Simone Signoret.

Ce vingtième anniversaire de la disparition d’Yves Montand nous rappelle une fois de plus que la vie de l’artiste mêle habillement virtuosité scénique, engagements politiques et amours contrariées. Une seule question demeure : à quand le biopic ?

Manuscrits de Birmanie au musée Guimet
Noces éphémères, un film subtil et singulier sur la société iranienne
Amelie Terranera

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *