World
Aurora en el Sur Mestizo : un projet d’album qui fait de tour de l’Amérique latine depuis le Chili à soutenir sur Kickstarter

Aurora en el Sur Mestizo : un projet d’album qui fait de tour de l’Amérique latine depuis le Chili à soutenir sur Kickstarter

23 juin 2020 | PAR Yaël Hirsch

Aurora Alquinta chante depuis 1998 dans diverses formations latinos à Paris. Sa rencontre avec les musiciens du groupe Sur Mestizo au Chili en 2016 ouvre une nouvelle page qui aboutit à un voyage du groupe pour enregistrer un album à Paris à l’été 2019. Pour finir de presser le disque et l’éditer en vinyle, Aurora en el Sur Mestizo est en campagne de crowdfunding jusqu’au 14 juillet. Elle nous parle de ce projet vivant et vibrant.

Comment avez-vous vécu le confinement et la distance avec vos musiciens ?
Ce projet est très particulier, car mes musiciens vivent au Chili, et donc nous sommes contraints par la distance de toute façon. La situation au Chili pour les artistes est encore plus dramatique que celle des artistes ici en France. Car là-bas, pas de statut d’intermittent, pas de travail, pas d’argent, et mes musiciens m’ont confié que c’était très dur économiquement pour eux.

Comment s’est faite la rencontre avec le groupe El Sur Mestizo ? Et quel est votre lien au Chili?
Je suis née en Argentine, de deux parents chiliens, mon père était le chanteur/guitariste d’un groupe célèbre au Chili et en Amérique du sud « Los Jaivas », et ma mère était danseuse du ballet folklorique de Victor Jara, et du ballet national du Chili. J’ai grandi en France, mais avec ce « manque » du Chili. J’ai rencontré les musiciens de El Sur Mestizo en 2016 lors d’un voyage au Chili avec ma famille via mon cousin Jose Villegas, qui fait partie de ce groupe. Avec eux, j’ai trouvé le SON que je cherchais depuis des années.

Le nom des musiciens est un peu aussi emblématique de l’album, non? Comment avez-vous établi la liste des chansons que vous souhaitiez revisiter ensemble?
Le nom de l’album qui reprend le nom du groupe est un petit clin d’œil à Alice au pays des merveilles, qui fait un voyage onirique. Avec ce projet, j’ai l’impression également d’avoir fait un voyage dans mes rêves, d’où le nom Aurora en el sur Mestizo. Le choix des chansons de l’album a été fait après quelques échanges à distance avec le groupe. J’avais une base très afro-péruvienne, que les musiciens ont enrichie de chansons différentes, comme les deux reprises du groupe de mon père, auxquelles je n’avais pas pensé. Il y a donc des rythmes comme le lando, le festejo (rythmes typiquement afro-péruviens) mais également des sambas argentinas.

Pourquoi le format vinyle est-il important pour vous ?
D’un point de vue purement commercial, il était plus pertinent d’éditer des vinyles, car les gens n’achètent pratiquement plus de CD (la tendance est plutôt aux plateformes comme Deezer, Spotify, Apple music). Et pour moi, c’était très important d’avoir un bel objet, qui refléterait l’élégance du travail de son qui a été effectué sur ce disque.

Imaginez-vous une tournée en France ou en Europe autour de l’album, après le succès du crowdfunding et la sortie du CD?
Le but ultime est effectivement de pouvoir tourner en Europe avec ce projet (et de passer dans FIP ;-)). Si j’arrive à trouver les fonds j’organiserai un concert de sortie d’album dans une salle comme le New Morning.

 

Pour soutenir le projet, c’est ICI.

Photos : Manuel Lagos / Clip : réalisation : Merlin Pardo et lumière: Manuel Lagos.

Mort de Joel Schumacher, réalisateur très inégal
La nuit où, avec Houellebecq, Ionesco et Dante, on a attendu le lever du soleil au Théâtre de la Ville
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *